Sur les plages marocaines, on retrouve 35 déchets au mètre carré (étude)

Sur les plages marocaines, on retrouve 35 déchets au mètre carré (étude)

Près de 85% des déchets collectés sont en plastique, c'est ce qui ressort du dernier exercice de collecte dont les résultats ont été publiés par l'association Zero Zbel à l'occasion de la journée mondiale pour le nettoyage des plages.

Par

35 déchets collectés par m2 de plage et 180 micro déchets au m². Ces chiffres accablants proviennent  de l’étude menée  par l’association suite à l’exercice de collecte réalisé par l’association Zero Zbel à l’occasion de la journée mondiale pour le nettoyage des plages célébrée le 15 septembre.

40 volontaires ont pris part à cette étude menée, avec le soutien de la Fondation Heinrich Boll, de mars à août 2018 et durant laquelle ont été « auditées  » des plages « allant de Boujdour au Sud et Saidia au Nord ».  Un exercice  qui« a permis de collecter un total de 3 6280 déchets » qui « ont tous été caractérisés » en « identifiant leur matière, les types de produits dont ils sont issus et dans la mesure du possible, les marques et logos qu’ils portent  ».

L’audit mené par l’association révèle également que 85 % des déchets sont en plastique. Dans le détail, les cinq types de déchets les plus retrouvés par les équipes de Zero Zbel sont : les bouteilles de soda, d’eau, de jus et leurs bouchons (18 %), les cordes et filets de pêche (13 %), les bâtonnets de sucette et coton-tige (10 %), les sacs plastiques (9 %) et les packaging plastiques (6 %)

Selon Zero zbel, la moitié de ces déchets plastiques identifiés sont issus de « marques commerciales appartenant à trois entreprises majeures des secteurs de la boisson gazeuse, de l’eau en bouteille et des produits laitiers » précise le communiqué. L’organisation rappelle également que les déchets plastiques mettent 100 à 500 ans à se dégrader.

à lire aussi

L’association Zéro Zbel n’est pas à son premier message d’alerte. Deux ans après l’engouement pour l’opération Zéro Mika, l’association publiait déjà une enquête sur l’usage des sac plastique. L’étude publiée le 27 juin avait été menée auprès de 235 personnes (clients et commerçants) dans huit marchés de Casablanca, Agadir et Tetouan et rapporte que 49 % des considèrent que la consommation des sacs plastiques est restée la même ou a augmenté. Et ce, malgré l’entrée en vigueur, en juillet 2016, de la loi 77-15 « interdisant la fabrication, l’importation, l’exportation, la commercialisation et l’utilisation des sacs en plastique ».

60 % des commerçants sondés dans le cadre de cette enquête affirment que 80 % de leurs clients exigent encore des sacs en plastique. Tandis que 65 % des clients déclarent utiliser 5 à 15 sacs en plastique à chaque fois qu’ils font leurs courses.

article suivant

L'Iran réplique oeil pour oeil à l'interview de Bourita à Breitbart

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.