Onze détenus du Hirak à Casablanca graciés par Mohammed VI pour l’Aid

De sources concordantes, auprès des avocats des détenus et d’une source autorisée au CNHD, onze des 53 prisonniers du Hirak à Casablanca bénéficient d’une grâce royale à l’occasion de l’Aid.

Par

Des soutiens des membres du Hirak appelant à la libération de Nasser Zafzafi, devant la Cour d’appel de Casablanca, le 24 octobre 2017 Crédit: AFP / FADEL SENNA

Il s’agit de Mohamed Mahdali (condamné à 3 ans de prison ferme), Fahim Ghattas (2 ans), Ahmed Hazzat (2 ans), Mohamed Mekkouh (2 ans), Aziz Khali (2 ans), Ahmed Hakimi (2 ans), Mohamed Hani (3 ans), Khalid Baraka (2 ans), Mohamed Naimi (3 ans), Jawad Belaali (2 ans) et Badreddine Boulahjal (2 ans).

Après 8 mois de procès et 85 audiences, la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca avait annoncé le 26 juin des peines contre 53 détenus issus du mouvement à la prison casablancaise d’Oukacha, allant jusqu’à 20 ans de prison ferme pour les leaders dont Nasser Zafzafi.

Le ministère de la Justice a annoncé le 21 aout qu’à l’occasion de l’Aïd Al Adha le roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 889 personnes, dont 844 en détention, condamnées par les différents tribunaux du Royaume.

à lire aussi

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles