Horst Köhler bientôt entendu par le Conseil de sécurité – Telquel.ma

Horst Köhler bientôt entendu par le Conseil de sécurité

L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara est attendu la semaine prochaine à New York pour évoquer les évolutions du dossier et sa récente visite dans la région.

Par

AFP

L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara est attendu «la semaine prochaine » à New York pour évoquer, à huis clos, les dernières évolutions dans le dossier du Sahara devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, selon l’agence de presse espagnole EFE.

Cet oral, organisé à la demande de l’ancien président allemand, fait suite à la tournée régionale effectuée par Horst Köhler à la fin du mois de juin. A cette occasion, l’émissaire onusien s’était rendu dans les capitales des pays voisins, Alger et Nouakchott, ainsi qu’à Tindouf pour y rencontrer les responsables du Polisario. Il a également été reçu à Rabat, Laâyoune et Dakhla.

Lors de son passage dans la capitale du Sud marocain, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU s’était entretenu avec le député-maire Istiqlalien de la ville, Hamdi Ould Errachid. Durant cette rencontre, l’élu de Laâyoune a appelé l’envoyé spécial de l’ONU à «accentuer les pourparlers pour explorer toutes les solutions possibles résolvant ce conflit factice, et empêchant l’union des peuples et États maghrébins » et a tenu à rappeler à son interlocuteur « les perturbations liées aux risques d’extension du terrorisme et nées dans les pays sahélo-Sahariens».

Depuis la dernière tournée régionale de Horst Köhler, le dossier du Sahara a connu une évolution au sein de l’Union africaine. En effet, l’organisation panafricaine a chargé sa troïka (composée du président en exercice de l’UA, de son prédécesseur et de son successeur), ainsi que le président de la commission de l’UA de soutenir l’ONU dans son processus de résolution du conflit du Sahara en leur accordant un mandat d’information. Il a également été convenu de la réouverture du bureau de l’UA au sein de la Mission des Nations unies au Sahara (Minurso).

Pour rappel, le Conseil de sécurité a prorogé le mandat de la Minurso pour une durée de six mois en avril dernier au lieu d’une année complète comme le veut la coutume. Une décision qui avait pour objectif «d’accroître la pression sur les parties » prenantes au conflit du Sahara et de les amener à entamer un nouveau round de négociations formelles. C’est donc en octobre prochain que le Conseil de sécurité devra statuer sur une éventuelle prorogation du mandat de la mission onusienne.

à lire aussi

article suivant

Bilan du Plan Maroc Vert : Akhannouch poursuit son roadshow à Skhirat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.