Pour la rentrée scolaire 2018, des annonces puis le blackout du ministère

Pour la rentrée scolaire 2018, des annonces puis le blackout du ministère

Depuis quelques semaines, le ministère de l’Éducation multiplie les annonces en vue de la prochaine rentrée scolaire. Il est pourtant difficile, voire impossible, d’avoir des détails concrets sur l’avancement de ces dernières.

Par

Saïd Amzazi, ministre de l'Education. Crédit: Rachid Tniouni / TelQuel

Que prépare le ministère de l’Éducation nationale en prévision de la rentrée scolaire de septembre 2018 ? Le 11 juin, L’Économiste annonçait que le département de Said Amzazi lancerait, dans les prochaines semaines, une stratégie nationale pour la formation de 100.000 enseignants à l’horizon 2025.

Une information confirmée par une source consultée par Telquel.ma au sein dudit ministère, qui refuse en revanche de valider le chiffre avancé par nos confrères. Malgré nos diverses sollicitations auprès du département de l’Enseignement supérieur du ministère, impossible d’avoir davantage d’informations. Mohamed Tahiri, directeur de ce département, n’a pas répondu à nos questions.

Ces enseignants seront formés via des filières universitaires d’éducation accessibles sur concours pour les nouveaux bacheliers, dont la création avait été annoncée fin avril par TelQuel.ma. Abdesselam Mili, directeur du centre régional des métiers de l’éducation et de la formation (CRMEF) à Casablanca-Settat, nous avait alors expliqué que les aspirants enseignants choisiraient le niveau scolaire au sein duquel ils souhaitent exercer.

Les deux premières années seront en tronc commun, avant que les futurs enseignants ne se spécialisent en troisième année. Les formations bac+3 seront complétées par une année dans les CRMEF. Recontacté par nos soins, Abdesselam Mili affirme ne pas avoir de nouvelles informations et nous redirige vers la direction de l’enseignement supérieur du ministère.

4000 classes de préscolaire

Ce n’est pas la première fois que le ministère de l’Éducation fait une annonce pour la rentrée scolaire 2018-2019. Fin mai, il avait annoncé l’ouverture de 4000 classes d’enseignement préscolaire. Après plusieurs requêtes, le ministère nous avait finalement affirmé « ne pas vouloir communiquer sur le sujet pour l’instant », ajoutant que « nous vous recontacterons quand la feuille de route sera prête ».

Nisrine ibn Abdel Jalil, directrice des opérations et de la gestion du réseau de la Fondation marocaine de promotion du préscolaire (FMPS), qui travaille en collaboration avec le ministère sur le projet de généralisation de l’enseignement du préscolaire, dit être au courant de l’ouverture de ces 4000 classes. « Nous devrions gérer la mise en place d’une partie d’entre elles, mais on ne sait pas encore combien. Nous attendons les instructions », affirmait-elle alors. Et les parents d’élèves des réponses.

à lire aussi

 

article suivant

L'Iran réplique oeil pour oeil à l'interview de Bourita à Breitbart

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.