A Kenitra, un datacenter pour les données africaines des géants du Web

En partenariat avec un groupe britannique, l’entreprise marocaine Medasys va construire l’un des plus grands datacenters africains. D’un investissement total de 850 millions de dirhams, ce projet aura notamment pour cible des géants du web. Les détails en exclusivité.

Par

AFP

Le Maroc, future plaque tournante des données informatiques mondiales. Voici l’ambition de Medasys, le leader national de la construction et l’exploitation de datacenters neutres, c’est-à-dire n’appartenant à aucun opérateur de service. Moins d’une année après linauguration de son premier datacenter, le Maroc Datacenter à Temara, l’entreprise ne compte plus se limiter au marché marocain. Elle ambitionne de devenir un géant continental dans le domaine du stockage de données. Derrière ce projet, un partenariat avec un géant du secteur : Zircom, un groupe anglais spécialisé dans la construction et l’exploitation de datacenters ainsi que dans les services électriques et les solutions de câblage. L’objectif de cette alliance : convaincre les géants du web, tels que Google ou Amazon, d’héberger au Maroc leurs données qui traitent de l’Afrique et du Moyen-Orient. Quand Zircom a choisi de s’installer en Afrique, sept pays africains ont été envisagés….

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés

Rejoignez la communauté TelQuel
Vous devez être enregistré pour commenter. Si vous avez un compte, identifiez-vous

Si vous n'avez pas de compte, cliquez ici pour le créer