Le patrimoine architectural colonial de Marrakech en péril

Le patrimoine architectural colonial de Marrakech en péril

Loin de la popularité de l’ancienne médina de Marrakech, les bâtiments coloniaux de la ville ocre disparaissent petit à petit. Des architectes se mobilisent pour les préserver. Première étape réalisée : la publication d’un inventaire pour espérer les classer et sauvegarder cette mémoire architecturale du protectorat.

Par

Le grand hôtel colonial La Koutoubia tombe en ruines. Des branches sortent des fenêtres du bâtiment datant des années 1930, dont les fers forgés ont été pillés. Crédit: THÉA OLLIVIER/TELQUEL

A un coin de rue du chic quartier Guéliz de Marrakech, le grand hôtel colonial La Koutoubia se dresse, en ruines. Délabré, le bâtiment de deux étages des années 1930 et aux murs ocre n’a plus qu’un seul garde-corps métallique de style Art-Déco. Des branches sortent des autres fenêtres dont les fers forgés ont été pillés. “Le propriétaire attend sûrement qu’il tombe tout seul, pour pouvoir en faire un autre plus élevé”, se désole Mohamed Belmejjad, architecte professeur à l’école d’architecture de Marrakech. Dans la ville nouvelle qui a été construite dès le début du protectorat français en 1912 par Henri Prost, c’est loin d’être le seul bâtiment en danger. Deux mois auparavant, une boulangerie-pâtisserie coloniale de la rue de la Liberté a été rasée.

Dans un inventaire commencé en 2004 et publié en février 2018, l’architecte catalan Antoni Pujol a répertorié et fiché 256 monuments coloniaux et Art-Déco datant de 1920 à 1950 dans six quartiers de Marrakech, avec l’aide de la direction du patrimoine culturel du ministère de la Culture. Le temps de publier cet ouvrage, 23...

L’accés à l’intégralité de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous à partir de 10DH Déjà abonné ? Identifiez-vous
article suivant

Après la grâce royale, soulagement et appels à “continuer le combat”

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.