Les indiscrets de la semaine

Tour BMCE : Benjelloun mécontent

Le patron du groupe FinanceCom n’est pas satisfait de l’avancement du projet de sa tour-fusée en construction à Salé, sur la rive du Bouregreg. Et il l’a fait savoir aux deux constructeurs qui ont remporté ce marché de 3 milliards de dirhams, le Chinois China Railways Construction Corporation International et le Marocain TGCC. La cause de ces retards : des différends entre les deux membres du consortium. “Il y avait quelques frictions avec les Chinois, mais c’est derrière nous. Le groupe chinois voulait prendre le lead, nous le lui avons donc donné et réduit au passage nos effectifs sur le chantier”, confie le patron de TGCC, Mohamed Bouzouabaâ, avouant toutefois des retards pris sur la phase des études. “Il y a eu trois mois de retard sur la phase des études. Mais c’est rattrapable”, précise-t-il. Assurée initialement par un cabinet français, cette phase est désormais confiée au Chinois ECADI, l’un des plus grands cabinets d’études…
article suivant

250 responsables politiques étrangers adressent une lettre à Joe Biden pour appuyer la décision américaine sur le Sahara