Taoufik Bouachrine défendu par l'avocat de Tariq Ramadan ?

Le procès de Taoufik Bouachrine, accusé de viols et de traite d'êtres humains, reprend ce jeudi à la Cour d'appel de Casablanca.

Par

Taoufik Bouachrine Crédit: R. Tniouni/ Telquel

A quelques jours de la reprise du procès de Taoufik Bouachrine, le journal Akhbar Al Yaoum annonce dans son édition de ce lundi que des avocats français devraient rejoindre le comité de défense de son directeur de publication.

Parmi eux, Me Emmanuel Marsigny, avocat au barreau de Paris, qui défend depuis début mars l’islamologue suisse Tariq Ramadan, inculpé en France pour viols. Akhbar Al Yaoum affirme également qu’Eric Dupond-Moretti, avocat du roi Mohammed VI en France, « s’est excusé » de ne pas pouvoir se joindre aux avocats de Bouachrine « en raison d’un agenda chargé« .

Emmanuel Marsigny est classé par le magazine GQ parmi « les 30 avocats les plus puissants de France ». C’est « un spécialiste des dossiers dits ‘sous-tension’« , selon le site spécialisé Grands-Avocats.com.

A 45 ans, Me Marsigny compte à son actif une ribambelle de dossiers sulfureux. Parmi ses clients, on compte Teodorin Obiang, fils du président de Guinée Équatoriale, poursuivi pour ses « biens mal acquis » à Paris, ou encore Pierre Falcone, homme d’affaires français mis en cause dans l’affaire dite de l’Angolagate, une histoire de vente d’armes entre la France et l’Angola, entre 1993 et 1998.

article suivant

Pourquoi le roi veut doter le Maroc d’une réserve stratégique énergétique