Un nouveau suspect dans l'affaire du serial killer du Souss refuse de collaborer avec les autorités

Les autorités ont interpellé un nouveau suspect dans le cadre de leur enquête relative aux meurtres de huit sans-abris dans la région du Souss. Présenté ce mardi devant le procureur général, ce nouveau suspect a refusé de répondre aux questions des enquêteurs.

Par

Photo d'illustration. Crédit : DR

Le 10 mars dernier, les autorités ont arrêté un nouveau suspect dans le cadre de l’enquête sur la mort de huit sans-abris dans la région d’Agadir. Ce nouveau suspect, âgé de près de 30 ans et originaire de Beni Mellal, cherchait à rallier le chef-lieu de la région Souss-Massa depuis Ouled Teima (à une quarantaine de kilomètres d’Agadir) à bord d’un taxi. C’est au niveau d’un point de contrôle qu’il a été interpellé par les agents des forces de l’ordre.

Lors des interrogatoires menés par les enquêteurs, le suspect a refusé de communiquer alors que des traces de son ADN ont été retrouvées sur le corps de deux des victimes.

Il a été présenté ce mardi devant le procureur du roi à la cour d’appel d’Agadir qui a fixé la date de sa première audience au 11 avril prochain. Il est poursuivi pour homicide volontaire.

Face aux réticences du suspect, les autorités ont décidé de le soumettre à l’expertise d’un psychiatre selon une source proche du dossier contactée par nos confrères de TelQuel Arabi.

Arrêté et relâché en raison de manque de preuves 

Désormais considéré comme suspect numéro un dans cette affaire, l’homme avait déjà été interpellé par les autorités qui l’ont relâché pour manque de preuves. A Ouled Teima, qu’il avait quitté pour rejoindre Agadir, il aurait écumé les marchés de la ville en vue de dénicher ses potentielles victimes.

Il serait resté quelques temps dans cette localité située à mi-chemin entre Agadir et Taroudant afin de ne pas être repéré par les autorités. Ses victimes ont pour trait commun une faible corpulence ce qui en faisait des proies faciles, selon la source proche du dossier citée par nos confrères de TelQuel Arabi. Le modus operandi de ces meurtres était le même. Les victimes ont été tuées à coups de pierres.

article suivant

Deux réseaux de trafic de migrants mineurs marocains démantelés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.