« Médecins et arnaqueurs »: Plainte de quatre associations de médecins contre la Une de TelQuel – Telquel.ma

"Médecins et arnaqueurs" : Plainte de quatre associations de médecins contre la Une de TelQuel

Quatre associations de médecins ont porté plainte contre TelQuel après la parution le 2 février d'une enquête intitulée "Médecins et arnaqueurs" en Une du magazine.

Par

Le Syndicat national des médecins du secteur privé, l’Assemblée nationale syndicale des médecins spécialistes du secteur privé, l’Association nationale des cliniques privées nationale, et le Rassemblement syndical national des médecins du secteur privé ont décidé de poursuivre le magazine TelQuel devant le Tribunal correctionnel de première instance pour la parution dans son numéro 797 du 2 au 8 février 2018 d’un dossier intitulé « Médecins et arnaqueurs« .

Les quatre organismes ont déclaré que ledit dossier comprenait de nombreuses atteintes à la profession de médecin en générale et aux médecins du secteur privé en particulier, notamment les propriétaires de cliniques privées en les décrivant par le terme « arnaqueurs« .

Lire aussi : « Médecins et arnaqueurs » : Réactions vives et contrastées après l’enquête de TelQuel

Ils arguent que TelQuel « a violé le caractère sacré et noble de la profession médicale, annihilé tous les efforts entrepris par les professionnels du secteur qui veillent nuit et jour pour assurer la santé des citoyens« , considérant également que le média « a violé l’éthique journalistique et les lois en vigueur« .

Les plaignants ajoutent que le magazine a mentionné que « les médecins travaillant dans le secteur privé font preuve d’abus dans les opérations de chirurgie de l’accouchement, afin de maximiser leur profit« . Ils soulignent en ce sens que le même dossier allègue aux praticiens des cliniques des « délits de fraude et d’escroquerie« . Ceci constitue, selon eux, des accusations publiques et graves qui portent préjudice à leur profession.

Le quatuor considère également que les termes employés dans ce dossier et qui ciblent les médecins du secteur privé de toutes les régions sont « diffamatoires et scandaleux« , car « touchant à leur dignité« , conformément à l’article 83 de la loi 88-13 relative à la presse et à l’édition.

Les plaignants ont également annoncé avoir demandé au tribunal correctionnel de première instance de convoquer Aïcha Akalay, directrice de la rédaction et de la publication de TelQuel, Hassan Hamdani, conseiller de la rédaction et coauteure de l’article ainsi qu’Elsa Walter, journaliste auteure du dossier.

Lire aussi : Enquête : quand les médecins du privé vous arnaquent

Ils ont aussi demandé au tribunal d’accepter directement la plainte, car remplissant tous les critères de forme exigés par la loi et de « déclarer et juger les accusés pour les infractions pénales commises par eux, à savoir l’insulte et la diffamation« .

Ils demandent par conséquent l’indemnisation financière suite aux dommages subis et fixés à un dirham symbolique. Ceci en appelant à la publication du verdict dans l’un des journaux nationaux d’expression arabe et française.

Le procès aura lieu le 19 mars au tribunal correctionnel de première instance de Casablanca afin d’examiner les actes spécifiés dans la plainte, entendre les procureurs du ministère public et présenter les causes de la plainte et les demandes finales.

article suivant

L’OMS veut mettre fin aux tests de virginité

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.