Un nouveau mort dans les mines de Jerada

Nouveau drame à Jerada: l'effondrement d'une mine clandestine a coûté la vie à un mineur. Son père a pu être secouru et transféré à l'hôpital.

Par

Hassi Blal le 1er février. Crédit : Facebook

Un mineur d’une trentaine d’années est mort dans l’effondrement d’une mine dans la localité de Hassi Blal, près de Jerada, le 1er février. L’incident survient quarante jours après la mort de deux autres mineurs dans des conditions similaires, nous assurent plusieurs sources associatives sur place, et un membre du conseil communal. Ce premier drame avait marqué le début d’un mouvement de contestations dans la région, appuyé sur un cahier de revendications économiques et sociales.

Plusieurs personnes se sont retrouvées coincées par l’effondrement à Hassi Blal dans la matinée du 1er février faisant un mort, un homme âgé de 31 ans, d’après nos sources. Le père de la victime fait partie des personnes qui ont pu être secourues et transférées à l’hôpital d’Oujda. « Ils étaient trois à avoir été surpris par l’effondrement. Deux ont pu être sauvés, mais le troisième est décédé« , assure une source au Conseil communal.

Dans l’après-midi, des centaines de personnes défilaient en cortège dans les rues de Jerada depuis Hassi Blal, accompagnant une camionnette en guise de corbillard pour la dépouille du mineur, d’après des vidéos postées en direct sur Facebook.

Le cortège funèbre du mineur de 31 ans, décédé le 1er février à Jerada - Crédit : Capture Facebook Live

Le cortège funèbre du mineur de 31 ans, décédé le 1er février à Jerada – Crédit : Capture Facebook Live

article suivant

Ce que gagnent les intermédiaires sur le prix de la sardine (rapport)

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.