Laftit dresse son bilan de la criminalité en 2017

Le ministre de l'Intérieur Abdelouafi Laftit, le 6 juin 2017 au Parlement (Crédit: R. Tniouni)

Intervenant à la Chambre des conseillers le 21  novembre, le ministre de l’Intérieur a assuré que la situation sécuritaire du Royaume était « très stable et largement maîtrisée ».

Répondant à une question posée par les groupes parlementaires Istiqlal, Haraki et RNI, Abdelouafi Laftit a dévoilé que sur les 420.664 affaires répertoriées depuis janvier, 378.974 ont été élucidées – dont 118.000 après émission d’un mandat d’arrêt national – soit un taux de résolution de 92,23%. Ces chiffres sont restés stables depuis 2015, a-t-il précisé.

Dans le détail, 30.000 auteurs présumés d’agressions ont été interpellés, 50.000 tentatives d’immigration clandestine ont été mises en échec, et 73 réseaux de trafic d’êtres humains ont été démantelés. 71 tonnes de haschich et 2,5 tonnes de cocaïne ont également été saisies.

Lire aussi: Criminalité. Les vrais chiffres

« Toutes les données contredisent l’impression amplifiée véhiculée par certaines parties qui dramatisent les événements à travers plusieurs moyens dont les réseaux sociaux« , a lancé le ministre. « La situation sécuritaire est très stable et largement maîtrisée« , a-t-il affirmé.

En 2016, la plateforme Numbeo plaçait le Royaume au 40e rang mondial (13e en Afrique et 2e en Afrique du Nord) du « Crime Index for country« , qui classe 117 pays du monde en fonction de leur niveau d’insécurité.

Lire aussi: Carte: où y a-t-il eu le plus d’arrestations à Casablanca en 2017?

article suivant

Bank Al-Maghrib adopte de nouvelles mesures en faveur de l’accès au crédit bancaire