Le programme "e-Salama" pour la protection des enfants sur Internet, bientôt lancé

Le ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité et du Développement social s'apprête à lancer "e-Salama", un programme de protection des enfants des dangers auxquels s'exposent ceux-ci en utilisant Internet.

Par

Crédit : AFP

Par Omar Kabbadj et Ahmed Mediany Rouimy

Le département de Bassima Hakkaoui prépare, en partenariat avec plusieurs acteurs privés et publics, un programme de protection des enfants sur Internet. Baptisé « e-Salama » (e-Sécurité en arabe). Ce programme a pour but de « protéger l’enfant des dangers liés à l’utilisation d’Internet, autonomiser son épanouissement sur le web et renforcer son droit à l’accès aux technologies de l’information et de la communication », peut-on lire dans l’exposé présenté vendredi par le ministère à ses partenaires, dont Telquel.ma détient copie.

Selon ce document, les enfants sont exposés sur Internet à une multitude de risques, dont « les discours de haines et radicaux, le harcèlement sexuel, l’extorsion, l’exploitation des données personnelles et l’addiction ».

Ce projet fait partie du programme national d’exécution de la Politique publique intégrée de protection de l’enfance au Maroc dont les grands contours ont été dessinés en 2013. Adopté en juin 2015, il a été préparé en 5 étapes, étalées sur 5 mois, entre octobre 2016 et mars 2017 : diagnostic attentes des enfants, identification des partenaires et de leurs champs d’action respectifs, organisation de deux rencontres avec des enfants, discussion de l’enveloppe budgétaire et enfin préparation du projet de descriptif du programme.

Cinq axes orientent les mesures prévues dans le programme : le renforcement de l’arsenal juridique, facilitation de l’accès aux services d’accompagnement des enfants victimes d’exploitation sur Internet, implication des enfants dans les campagnes de sensibilisation et l’enseignement des langues de programmation informatique, implication de la société civile et la sensibilisation des parents au contrôle parental sur Internet.

Le programme compte parmi ses partenaires publics les ministères de l’Industrie, de l’Éducation nationale, de la Culture et la Direction générale de la sécurité nationale. D’autres institutions publiques ont pris part à l’élaboration du projet, dont la Haute autorité de la communication audiovisuelle, l’Agence nationale de réglementation des télécommunications, la Rabita mohammédia des Oulémas.

La société civile est également représentée par le biais de l’Observatoire national des droits de l’enfant et la Confédération nationale des associations de parents d’élèves. Les trois opérateurs de télécommunications ont également été sollicités, ainsi que le Conseil de l’Europe.

article suivant

Deux réseaux de trafic de migrants mineurs marocains démantelés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.