Malika Mezzane poursuivie pour "menace", elle sera jugée le 26 septembre

Le tribunal de première instance de Rabat a fixé au 26 septembre la séance de jugement de la poétesse Malika Mezzane, poursuivie pour "menace".

Par

Après avoir déclenché la polémique la semaine dernière, en menaçant d’« expulser et d’égorger les arabes qui ne soutiennent pas la cause des indépendantistes kurdes », Malika Mezzane a comparu mardi devant le procureur du Roi à Rabat. Celui-ci a décidé de poursuivre l’activiste et poétesse amazigh pour « menace », nous apprend son avocat Me Mohamed Almou.

Alors qu’elle devait comparaître devant le juge le jour-même, l’avocat a demandé le report de la séance « afin de préparer la défense de Malika Mezzane », explique la même source. La cour a accédé à cette requête et « a finalement reporté la séance au 26 septembre ».

Malika Mezzane est poursuivie en état de détention à la prison de Salé. La demande de libération provisoire déposée par la défense a été refusée par le procureur, « malgré les différentes garanties que nous avons présentées », commente l’avocat.

article suivant

Un premier suspect arrêté dans l'affaire des viols présumés sur les saisonnières marocaines

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.