Quand une poétesse amazighe menace "d'expulser et égorger les Arabes"

La militante et poétesse amazighe Malika Mezzane, célèbre pour ses sorties médiatiques controversées, a récemment créé la polémique en menaçant "d'expulser les Arabes de l'Afrique du nord" et de les "égorger".

Par

La militante et poétesse amazighe Malika Mezzane, célèbre pour ses sorties médiatiques controversées, a récemment créé la polémique en menaçant « d’expulser les Arabes de l’Afrique du nord » et de les « égorger ».

« Laissez les Kurdes en Irak obtenir leur indépendance ou nous, Amazighs, allons vous expulser d’Afrique du Nord », martèle Malika Mezzane dans une vidéo polémique publiée sur sa page Facebook, le 13 septembre.

« Nous sommes prêts à conspirer avec le diable, ou avec Israël pour vous virer d’Afrique du Nord, tel que l’ont fait les chrétiens avec vos aïeux en Andalousie », poursuit-elle, sur un ton virulent, avant de menacer « d’égorger les Arabes un par un, et plus particulièrement les khalijis« . La vidéo, signalée par les internautes, a été supprimée, mais a été reprise et continue de circuler sur les réseaux sociaux.

La poétesse s’est par la suite expliquée sur sa vidéo. Sans s’excuser, elle a affirmé avoir parlé « sous l’effet de la colère« , arguant qu’elle essayait de « faire passer un message humaniste à ses auditeurs« . Elle a regretté « l‘humeur volatile de nos sociétés, qui se précipitent dans l’interprétation » (sic). Malika Mezzane n’en est pas à son premier coup de buzz. En 2014, elle avait proposé ses « services sexuels » aux Peshmergas qui combattent Daesh en Irak et en Syrie.

article suivant

Les tares de l’ONMT pointées par un rapport parlementaire

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.