Mohammed VI et Latifa Ibn Ziaten primés dans un gala newyorkais

En marge de l'assemblée générale de l'ONU, le roi et la présidente de l'Association Imad pour la jeunesse et la paix ont été distingués par la jeune Coalition mondiale pour l'Espoir.

Par

Moulay Rachid et Latifa Ibn Ziaten lors du dîner de gala de la Global Hope Coalition à New-York le 18 septembre. Crédit : Latifa Ibn Ziaten / Twitter

Mohammed VI s’est vu attribuer le 18 septembre à New York le « Prix de la reconnaissance spéciale du leadership dans la promotion de la tolérance et le rapprochement interculturel » décerné par la Coalition mondiale pour l’espoir (The Global Hope Coalition). Cette coalition créée en 2016 regroupe trois fondations avec pour principaux axes de travail affichés la lutte contre l’extrémisme violent, la préservation du patrimoine culturel et la construction de ponts entre les cultures.

Pour le compte de son frère, Moulay Rachid a récupéré des mains de la directrice de l’Unesco Irini Bokova la distinction qui récompense « le leadership visionnaire du Souverain dans la promotion de l’harmonie entre les différentes cultures aussi bien au Maroc que sur la scène internationale« .

La remise des prix a eu lieu au cours d’un diner de gala « en l’honneur des héros de la campagne mondiale contre l’extrémisme et l’intolérance« , en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Les participants devaient débourser 350$ pour accéder à l’agape dans l’enceinte de la Public Library de New York. Aux côtés de chefs d’État, de diplomates, ainsi que des personnalités des mondes politique et culturel, le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita, l’ambassadeur à Washington Lalla Joumala et le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale composaient la délégation marocaine.

« Avec Sa Majesté le Roi, nous avons marché dans les ruelles étroites de la Médina [de Fès, NDLR] et j’ai pu constater la ferveur, l’amour et l’enthousiasme qu’éprouve le peuple marocain à l’endroit du Souverain, notamment au moment où nous visitions les Médersas. C’était en effet un moment de communion et de respect à l’égard de la religion musulmane,” a déclaré la Irina Bokova selon l’agence MAP.

Le même jour, lors du même diner, une autre Marocaine a été distinguée par la Coalition. Il s’agit de Latifa Ibn Ziaten, présidente d’une association pour la jeunesse et la paix qui porte le nom de son fils Imad, assassiné en 2012 lors des attentats de Toulouse.

Lire aussi : Latifa Ibn Ziaten, le roc de Tétouan

Le président iraquien Fouad Massoum, du Mali Ibrahim Boubacar Keïta et l’ancienne First Lady des Etats-Unis Laura Bush ont également été récompensés par la Coalition.