Nasser Bourita appelle les consuls à réagir au discours du trône

Lors d’une réunion avec les Consuls généraux du Maroc ce samedi 19 août, le ministre des Affaires étrangères a invité les consuls à répondre aux requêtes des citoyens dans un « délai approprié ».

Par

Crédit: MAECI
Crédit: MAECI

Ce samedi 19 août, le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a rassemblé les consuls généraux du Maroc à travers le monde dans le cadre d’une réunion interne consacrée, notamment, aux «  directives énoncées dans le discours royal » prononcé le 29 juillet, nous indique une source au sein du ministère des Affaires étrangères.  Lors de ce discours du trône, le roi avait tancé l’administration publique affirmant que celle-ci « souffre d’une faible gouvernance et d’une productivité insuffisante ».

Lire aussi : Fête du Trône. Texte intégral du discours royal, l’un des plus durs du règne

Le ministre a  notamment  évoqué les « carences  » sévissant au sein de l’administration marocaine et insisté sur le besoin de fournir des réponses aux requêtes des citoyens dans un «  délai approprié  ». Nasser Bourita a également annoncé la mise en place d’un centre d’appel qui sera chargé de répondre aux interrogations de la communauté marocaine résidant à l’étranger et des étrangers.  Celui-ci devrait être fonctionnel « très prochainement  ».  La création de ce numéro vert international avait été précédemment annoncée par le prédécesseur de Nasser Bourita, Salaheddine Mezouar.

« Progrès »

Lors de son intervention, le ministre a mentionné le discours du trône prononcé par le roi Mohammed VI en juillet 2015 indiquant que des « progrès » ont été réalisés depuis de cette allocution. Lors de ce discours, le souverain VI avait tancé une partie du corps consulaire en déclarant que « certains consuls […] au lieu de remplir leur mission comme il se doit, se préoccupent plutôt de leurs affaires personnelles ou de politique ».

Il avait appelé le ministre des Affaires étrangères, fonction alors occupée par Salaheddine Mezouar,  à «  mettre fin aux dysfonctionnements […]que connaissent certains consulats » .  Trois mois après ce discours, Salaheddine Mezouar procédait à la nomination de 31 nouveaux consuls.

Lire aussi :  31 nouveaux consuls nommés par Salaheddine Mezouar

article suivant

Un premier suspect arrêté dans l'affaire des viols présumés sur les saisonnières marocaines

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.