Attentat Barcelone : Driss Oukabir, d'origine marocaine, est l'un des suspects arrêtés par la police espagnole

Attentat Barcelone : Driss Oukabir, d'origine marocaine, est l'un des suspects arrêtés par la police espagnole

Driss Oukabir, l'un des suspects arrêté par la police espagnole.

Driss Oukabir, le premier suspect arrêté après l’attentat de ce jeudi à Barcelone, est d’origine marocaine selon la presse espagnole.

Sa photo diffusée par les forces de sécurité espagnoles se retrouve dans tous les médias et sur les réseaux sociaux. Driss Oukabir est celui qui aurait loué la fourgonnette blanche Fiat, immatriculée 7086JWD, de l’entreprise Telefurgo, selon les autorités. Cette dernière a foncé dans la foule sur Las Ramblas, avenue touristique de Barcelone, très fréquentée en cette période estivale. L’attaque a fait au moins 13 morts et 80 blessés.

Déjà fiché par la police selon les médias espagnols, il est le premier des deux suspects arrêtés selon le porte-parole du principal syndicat de police espagnol, le SUP. Le jeune homme a été interpellé à Santa Perpetua de la Mogoda, près de Barcelone.

Pourtant, une confusion s’installe autour de son identité. Des médias espagnols comme El Economista rapportent qu’Oukabir s’est rendu au commissariat de Ripoll, son lieu de résidence, pour nier en personne son implication dans l’attentat et déclarer qu’on lui a volé ses papiers. « Son nom a été utilisé pour louer la fourgonnette utilisée dans l’attentat de Barcelone selon des sources policières », indique El Economista.

Ce jeune Marseillais de 28 ans est pourtant présenté comme l’un des responsables de l’attentat selon le syndicat de la police. Il a déjà passé « du temps dans la prison de Figueres » de laquelle il est sorti en 2012, affirme El Pais. Des sources de la lutte antiterroriste ont confirmé au quotidien espagnol que « le détenu est arrivé de Barcelone depuis le Maroc le 13 août dernier« . « Résident légal en Espagne« , dans la ville de Ripoll, Driss Oukabir est né « en 1989 au Maroc à Aghbala« , poursuit El Pais.

Une page Facebook qui a disparu

Sur son compte Facebook, consulté par Telquel.ma avant qu’il ne soit supprimé, Oukabir pose son téléphone en main, face à un miroir, débardeur noir moulant sur le dos. Son nom « Driss Oukabir Soprano (la fouine) » annonce la couleur d’un compte Facebook inondé de clips de rap. Il mentionne aussi être « en couple ».

L’une des vidéos en espagnol partagées sur le profil du jeune homme s’intitule « Qu’est-ce que le sionisme? Brève introduction« . On peut aussi lire que sa série préférée est Prison Break, que sa chaîne favorite est MTV et que son livre favori est le Coran. Entre les pages qu’il suit, on peut remarquer « Les Frères unis par l’Islam » ou « Les Marocains à travers l’Europe », relève aussi El Mundo.

Le profil de Driss Oukabir affiche aussi « une photographie de Mafia Maghrébine, un gang démantelé en 2013 (…) et qui se livrait à de la propagande islamiste pour le Maghreb et sa culture« , poursuit le quotidien espagnol.

Des messages de haine ont inondé la page d’accueil avant que cette dernière ne disparaisse. Reste à savoir si ce jeune de 28 ans, suspecté par les autorités, n’était qu’un simple exécutant, un des maillons du groupe que Daesh présente comme ses soldats, ou s’il est innocent comme il l’affirme.

La page d'accueil Facebook de Driss Oukabir avant qu'elle ne soit supprimée.

La page d’accueil Facebook de Driss Oukabir avant qu’elle ne soit supprimée.

article suivant

Demande de liberté provisoire suspendue jusqu’au 19, audience reportée au 23 septembre

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.