Al Hoceima : des manifestants arrêtés le jour de l'Aïd condamnés jusqu'à 18 mois de prison

Les 22 manifestants du Hirak arrêtés le jour de l'Aïd ont été condamnés à des peines de 1 à 18 mois de prison fermes dans la nuit du 8 au 9 août.

Par

Manifestation du 20 juillet à Al Hoceima (Image d'illustration) Crédit : Yassin Toumi

Le tribunal de première instance d’Al Hoceima s’est prononcé dans la nuit du 8 août au 9 août sur l’affaire de 22 militants du Hirak arrêtés le 26 juin, jours de l’Aïd Al Fitr lors de manifestations du Hirak. Poursuivis pour « atteinte aux forces de l’ordre durant l’exercice de leur fonction » et « participation à une manifestation non autorisée« , trois manifestants ont écopé de 18 mois de prison ferme, trois autres ont été condamnés à une année de prison ferme, tandis que neuf ont été condamnés à 10 mois de prison ferme selon Rachid Belaali, coordinateur de la défense.

Quatre autres militants du Hirak ont écopé de peines allant un et huit mois de prison ferme. Les charges ont été abandonnées pour deux autres prévenus. L’instruction du dossier du 22e manifestant a été arrêtée. Le jour de l’Aïd, des manifestations ont été dispersées par la force à Al-Hoceima. Les manifestants réclamaient notamment la libération des détenus du Hirak.

Lire aussi : Un aid sous tension à Al-Hoceima

article suivant

Horst Kohler en tournée dans la région à partir du 23 juin

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.