25 manifestants du Hirak condamnés à 18 mois de prison ferme

25 manifestants du Hirak ont été condamnés à 18 mois de prison ferme par le tribunal de première instance d'Al Hoceima. Sept accusés ont écopé de peines avec sursis.

Par

Crédit: Y. Toumi

C’est dans une ambiance « tendue » que le verdict est tombé dans l’affaire des 32 manifestants interpellés suite à des heurts ayant eu lieu lors d’un rassemblement du Hirak le 26 mai. Le juge du tribunal de première instance d’Al Hoceima a condamné 25 personnes à 18 mois de prison ferme. Les sept autres ont écopé de peines allant de deux à six mois de prison avec sursis, nous indique Rachid Belaali, avocat et coordinateur de la défense des détenus du Hirak.

« Les familles sont en colère, car ces jugements sont injustes. Plusieurs personnes se sont évanouies suite à l’annonce de ce jugement », nous rapporte l’avocat. Ces 32 manifestants étaient poursuivis pour « violences à l’égard des forces de l’ordre », « manifestations sans autorisation, « rébellion » et « détérioration des biens publics ». L’audience lors de ce procès avait débuté dans l’après-midi du 13 juin et s’était terminée dans la matinée du 14 juin.

Lire aussi: 32 manifestants du Hirak jugés à Al Hoceima

article suivant

[Le Scan] Gazoduc Nigeria-Maroc : quels impacts ?