Abou Hafs exclu de la Rabita des oulémas du Maghreb arabe pour ses positions

Abou Hafs exclu de la Rabita des oulémas du Maghreb arabe pour ses positions

Les membres de l'instance justifient leur décision par "les sorties médiatiques surprenantes" de l'ancien prédicateur salafiste.

Par

Abou Hafs © Yassine Toumi

Mohamed Abdelouahab Rafiki, également connu sous le nom d’Abou Hafs, paie le prix de ses positions. Celui qui avait appelé récemment à l’ouverture d’un débat sérieux au sujet de l’héritage en islam vient d’être exclu de la Rabita des oulémas du Maghreb arabe. L’organisation, basée à Genève, a annoncé sa décision dans un communiqué publié le 24 avril et signé par les membres fondateurs de l’instance.

Lire aussi : Abou Hafs appelle à « un débat sérieux » sur l’égalité dans l’héritage

L’instance dont font partie les anciens amis d’Abou Hafs comme Hassan Kettani et Omar Haddouchi justifie sa décision, par « une déstabilisation spirituelle » et « un déséquilibre intellectuel ». Les signataires du communiqué accusent également Mohamed Abdelouahab Rafiki de « narcissisme dans le débat » et lui reprochent ses déclarations « surprenantes ».

Depuis sa sortie où il appelait à l’ouverture du débat au sujet de l’héritage, Abou Hafs est sous les feux des critiques. Sa position lui a valu les critiques acerbes des figures salafistes comme Mohamed Fizazi ou Hassan Kettani. Les réactions sur les réseaux sociaux sont allées jusqu’à appeler clairement au meurtre du salafiste repenti.

Lire aussi : Menacé de mort pour ses propos sur l’Islam, Abou Hafs reste serein

article suivant

Egypte: sept policiers tués dans une attaque jihadiste au Nord-Sinaï

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.