La justice américaine étudie le nouveau décret anti-immigration de Trump

Donald Trump affirme que son nouveau décret anti-immigration est inattaquable sur le plan juridique. On devrait bientôt savoir s'il a raison, avec des premières audiences prévues mercredi devant des magistrats saisis par une demi-douzaine d'Etats et des ONG.

Par

Crédit: Jim Watson/AFP

Donald Trump affirme que son nouveau décret anti-immigration est inattaquable sur le plan juridique. On devrait bientôt savoir s’il a raison, avec des premières audiences prévues mercredi devant des magistrats saisis par une demi-douzaine d’Etats et des ONG.

« Rendez-vous au tribunal », avait tweeté le président républicain, irrité par la suspension le 3 février de son premier décret migratoire. Il faut croire qu’il a été entendu, vu la multiplication de plaintes concernant cette mesure radicale et sa version amendée, qui doit entrer en application le 16 mars.

Le nouveau texte interdit l’entrée aux Etats-Unis aux voyageurs de six pays musulmans, contre sept dans sa version précédente. Il s’agit du Soudan, de la Syrie, de l’Iran, de la Libye, de la Somalie et du Yémen. L’Irak ne fait plus partie des pays visés par l’interdiction, tandis que les détenteurs de cartes vertes et de visas valides sont également exclus de l’application du décret.

Deux cours fédérales, à Hawaï et dans le Maryland, ont annoncé des audiences mercredi sur cette mesure qui s’est imposée comme la plus controversée du début de mandat de Donald Trump.

Lire aussi : Donald Trump signe un nouveau décret anti-immigration

(Avec AFP)

article suivant

Pour Hassan Nasrallah, "Israël a fourni au Maroc les noms de dirigeants du Hezbollah"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.