Al Alam défend Hamid Chabat contre Taïeb Fassi Fihri

L'organe de presse du parti de l'Istiqlal craint que les propos du conseiller royal ne soient considérés comme "une vérité absolue". 

Par

Crédit : Tniouni

Dans un éditorial publié dans l’édition du 7 février, le quotidien Al Alam, porte-voix du parti de l’Istiqlal, répond au conseiller royal Taieb Fassi Fihri, qui lors d’une intervention dans le journal télévisé de la chaîne Al Aoula, avait critiqué la sortie « irresponsable » de Hamid Chabat sur la Mauritanie.

La publication estime que « les téléspectateurs vont lier ses propos au poste qu’il occupe et les considérer comme une vérité absolue« . Pour le quotidien, le conseiller royal aurait dû « éclairer l’opinion publique sur ce qui s’est passé à l’UA » et lui permettre de savoir « quels pays n’ont pas voté en faveur » de la demande d’adhésion marocaine, dans la mesure où c’était le thème de son passage sur Al Oula. L’organe de presse du parti de la balance appelle également la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca) à intervenir.

L’Istiqlal va-t-il donc joindre la parole aux actes et saisir officiellement la Haca pour exiger un droit de réponse ? Contacté par Telquel.ma à ce sujet, le directeur de publication d’Al Alam Abdellah Bekkali est resté évasif : « nous n’avons pour le moment pris aucune décision à ce sujet ». 

Lire aussi : Chabat redoute l’impact de la sortie de Fassi Fihri sur l’Istiqlal

Lors d’une intervention sur la chaîne d’information France 24, Hamid Chabat avait déclaré que l’intervention du conseiller royal avait « plombé l’ambiance au niveau national » à un moment où le « peuple se réjouissait  du retour du Maroc au sein de l’Union africaine ». Pour rappel, le secrétaire général de l’Istiqlal avait suscité un tollé et l’indignation officielle du voisin du sud, pour avoir affirmé que la Mauritanie était une « terre marocaine« . Des déclarations qui ont causé « des problèmes pour la diplomatie marocaine« , a assuré pour sa part Taïeb Fassi Fihri. Les envoyés spéciaux de TelQuel à Addis-Abeba ont pu constater que la sortie de Hamid Chabat avaient effectivement été mise à profit par le Polisario au cours d’une conférence de presse pour affaiblir la position marocaine.

article suivant

Horst Koehler entame à Alger sa tournée, avant de se rendre à Rabat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.