Vidéo. La réception hautement diplomatique de Mohammed VI à Addis Abeba

Vidéo. La réception hautement diplomatique de Mohammed VI à Addis Abeba

Le roi Mohammed VI recevait l’Afrique à Addis Abeba le dimanche 29 janvier, au cours d’une réception dont le Maroc a le secret. Le lendemain, les chefs d’État débâteront de l’adhésion du Maroc à l’Union africaine au cours de leur 28e Sommet.

Par et

Le roi Mohammed VI recevait l’Afrique à Addis Abeba le dimanche 29 janvier, au cours d’une réception dont le Maroc a le secret. Le lendemain, les chefs d’État débâteront de l’adhésion du Maroc à l’Union africaine au cours de leur 28e Sommet.

(De nos envoyés spéciaux à Addis Abeba)

À l’issue d’une journée au cours de laquelle les chefs d’États de l’Union africaine étaient réunis au siège de l’organisation panafricaine, Mohammed VI — qui n’était pas présent, car le Maroc n’est pas encore membre de l’UA — a reçu une quarantaine de chefs d’États africains au cours d’une réception au Sheraton d’Addis Abeba. Le lendemain, les chefs d’État se réuniront à nouveau pour débattre, notamment de l’admission du Maroc.

Pendant que le personnel du Palais — tarbouche, djellabas, babouches — faisait entrer le nécessaire à thé dans le salon Lalibela Grand Ballroom du palace addis-abébien, dont s’échappaient des effluves de bois de oud, le roi et sa suite ont eu des audiences bilatérales avec des chefs d’État et responsables africains au troisième étage de l’hôtel, qui pour la petite histoire a été construit par le Cheikh Mohammed Hussein Al Amoudi, connu au Maroc pour ses déboires en tant qu’actionnaire de la Samir.

Mohammed VI, précédé de son secrétaire particulier Mounir Majidi, Yassine Mansouri, patron de la DGED, Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères, et Hamid Addou, patron de la RAM, a ensuite rejoint ses convives dans la salle de réception, accompagné des présidents rwandais Paul Kagamé et sénégalais Macky Sall. Dans leur sillage, son cousin Moulay Ismail, puis quelques pas derrière le conseiller royal Fouad Ali El Himma et le ministre délégué aux affaires étrangères, Nasser Bourita. Était également présente l’ambassadrice du Maroc en Éthiopie, Nezha Alaoui, vêtue d’un caftan.

Une quarantaine de chefs d’États africains ont honoré l’invitation. Mais pas uniquement. On note notamment la présence du nouveau secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres et du président palestinien Mahmoud Abbas. Deux invités dont la présence revêt une signification particulière.

A la fin de la réception, le roi a prolongé les discussions avec Alpha Condé, président de la république de Guinée qui devrait devenir le prochain président de l’UA. L’ambiance était si décontractée entre les chefs d’Etats que le roi s’est offert une cigarette au milieu de ses convives.

Mohammed VI voulait envoyer un message. C’est le président malgache Hery Rajaonarimampianina qui en résume la substance en sortant de la réception: « Le Maroc est un grand pays, il a donc toute sa place au sein de l’Union africaine.« 

article suivant

Affaire Adil El Miloudi : Chada TV sanctionnée par le CSCA

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.