La Russie "préoccupée" par des déclarations de Benkirane sur la Syrie

L’ambassadeur de Russie au Maroc a officiellement protesté contre des déclarations de Benkirane, qui a reproché au pays de Vladimir Poutine d'avoir « détruit » la Syrie.

Par

Abdelilah Benkirane.
Abdelilah Benkirane. Crédit: Yassine Toumi

Abdelilah Benkirane a provoqué la colère des Russes en affirmant qu’ils ont « détruit » la Syrie. Résultat: des protestations officielles de la Russie. A l’origine, des déclarations données par le Chef du gouvernement à l’agence de presse Al Quds datant du 30 novembre. Abdelilah Benkirane a estimé que ce que « fait la Russie en Syrie dépasse toutes les limites humaines » en se demandant : « Pourquoi la Russie détruit la Syrie de cette façon ? ». Des déclarations qui n’ont pas été du goût de Moscou qui a exprimé sa « préoccupation » par le biais de son ambassadeur Valery Vorobie à Rabat, reçu suite à sa demande, le 5 décembre par le ministère des Affaires étrangères, selon un communiqué du ministère.

Le communiqué du ministère, qui ne cite pas nommément Abdelilah Benkirane, préférant le terme « haut responsable » explique que les positions du Maroc « ne peuvent, de par leur complexité et leur gravité, faire l’objet d’improvisions hasardeuses, ni exprimer des points de vue personnels. » Et d’assurer que c’est le roi qui « demeure le garant de la constance et de la pérennité des positions diplomatiques du royaume du Maroc, et du respect de ses engagements internationaux ».

Le Maroc est ainsi en faveur « d’une solution politique qui garantisse la stabilité de la Syrie, préserve son unité nationale et son intégrité territoriale», mais aussi « la conviction que la résolution de la crise syrienne exige une forte implication de la communauté internationale et, notamment, des puissances en mesure d’agir sur le terrain et de peser sur le cours des événements ».

En conclusion, le ministre des Affaires étrangères souligne « l’attachement du Royaume du Maroc à la préservation des relations fortes avec la Fédération de Russie, confortées par la déclaration sur le Partenariat stratégique approfondi, conclue à l’occasion de la visite royale à Moscou ».