Elomari ne veut pas former un gouvernement à la place de Benkirane

Ilyas Elomari assure qu'il ne souhaite pas être nommé chef du gouvernement si Benkirane échoue à former sa majorité.

Par et

Ilyas El Omari © Yassine Toumi / TELQUEL

Ilyas Elomari s’est finalement prononcé sur le blocage des tractations pour la formation du prochain gouvernement. Le secrétaire général du parti authenticité et modernité (PAM) a déclaré, lundi 21 novembre, lors d’une rencontre de presse à Rabat, que le PAM « n’acceptera de former le gouvernement si les tentatives de Benkirane n’aboutissent pas, vu l’absence d’un motif constitutionnel valable [pour procéder à cette démarche] ». La Constitution ne prévoit pas l’hypothèse de l’échec du chef du gouvernement à former sa majorité, ce qui pourrait ouvrir la voie à une nomination d’un chef du gouvernement issu du parti arrivé deuxième, en l’occurrence le PAM, qui a obtenu 102 voix lors des dernières législatives.

Le patron du parti du tracteur a également démenti être derrière ce blocage, comme relayé notamment par le journal du parti de l’Istiqlal, Al Alam. « Ce n’est pas vrai, ce ne sont que des rumeurs. Nous refusons d’être impliqués dans ce blocage. Benkirane doit prendre ses responsabilités et ne pas attribuer son échec aux autres » a-t-il déclaré,  en référence aux accusations du secrétaire général de l’Istiqlal qui a dénoncé une tentative de putsch-blanc contre Benkirane, la soirée du 7 octobre. Hamid Chabat a affirmé avoir refusé de prendre partie à un « complot visant à saboter la formation d’une majorité gouvernementale » par Benkirane.

Lire aussi : Le journal de l’Istiqlal Al Alam s’attaque au PAM

Lire aussi : Formation du gouvernement : Chabat dénonce un « complot » d’Elomari

article suivant

Horst Kohler en tournée dans la région à partir du 23 juin

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.