Quand la présidente de la Commission africaine confond Mezouar et Fassi-Fihri

Quand la présidente de la Commission africaine confond Mezouar et Fassi-Fihri

Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission africaine, a publié des photos d'elle et de Taïeb Fassi-Fihri, le conseiller du roi Mohammed VI, mentionnant qu'elle a rencontré... Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères marocain.

Par

La présidente de la Commission de l’Union africaine (UA) Nkosazana Dlamini-Zuma s’est emmêlée les pinceaux, ou en tout cas de son équipe de community mangement. Alors qu’elle venait de rencontrer Taïeb Fassi-Fihri, le conseiller du roi Mohammed VI et ancien ministre des Affaires étrangères le 22 septembre à New York, en marge de l’Assemblée Générale de l’ONU, la responsable de l’Organisation africaine a tweeté : « Rencontre avec le ministre des Affaires étrangères du Maroc Mezouar Salaheddine en marge de l’Assemblée Générale de l’ONU à New York. »

taiefassifihri-psdte-commission-UA

Une erreur monumentale dont elle s’est rendue compte le 23 septembre et qu’elle a corrigée.

Le conseiller royal a, lors de cette rencontre, remis à la présidente de la Commission africaine une copie de la demande du Maroc de réintégrer l’UA comme l’explique Nkosazana Dlamini-Zuma dans un autre tweet.

Ce n’est pas la première fois qu’un responsable africain confond le ministre des Affaires étrangères et le conseiller du roi. Le président rwandais Paul Kagamé qui avait rencontré  Taïeb Fassi-Fihri, lors de sa visite au Maroc en juin dernier avait publié une photo de la dite rencontre sur son compte flickr en mentionnant : « Le président Kagamé rencontre Salaheddine Mezouar, ministre des Affaires étrangères du royaume du Maroc« .

kagame-fassi fihri

 

Plus tôt en avril, c’était la BBC qui confondait Mezouar et cette fois, Michel Temer, vice-président du Brésil à l’époque. Le média britannique avait utilisé la photo de notre ministre des Affaires étrangères, comme illustration dans un article publié le 18 avril sur le site internet de la BBC et intitulé « Qui dirigera le Brésil si Dilma Roussef est destituée ? ». Une étourderie qui peut s’expliquer par la ressemblance physique, entre les deux homme politiques.

L’article avait rapidement été modifié, et c’est la photo de Michel Temer, l’actuel président du Brésil qui illustrait l’article.

 

article suivant

Les "Conversations secrètes" de Michel Denisot déclinées sur 2M

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.