Aziz Rebbah grondé par l’Union européenne ?

Le chef de la coopération de la délégation européenne à Rabat a critiqué le retard que connaît un projet d’électrification durable dans la ville de Kénitra, dirigée par Aziz Rebbah.

Par

Aziz Rebbah. Crédit : Tniouni

Troubles entre l’Union européenne (UE) et le ministre des Transports, Aziz Rebbah ? Selon le site d’information Jeuneafrique.com, le chef de la coopération de la délégation de l’UE, Phillip Mikos, a reproché au maire de Kénitra le retard qu’a pris le projet d’électrification durable de la ville. La plupart des activités prévues dans le cadre de ce projet, financé par un don européen d’un million d’euros, « n’ont pas été engagées » et un « retard de plus d’un an est déjà à déplorer » selon deux courriers signés par Mikos et cités par Jeuneafrique.com. Rebbah est même invité à justifier les dépenses de ce projet, faute de quoi l’UE se réservera le droit de résilier le contrat et de recouvrir les montants déjà payés.

Contacté par Telquel.ma, un représentant de la délégation européenne nous confirme l’envoi de ces courriers au ministre des Transports. Notre source tient toutefois à préciser qu’il s’agit «  d’une procédure tout à fait normale » qui « concerne de nombreux projets ayant pris du retard ». Et de préciser : « On est certain que la municipalité de Kénitra fournira les informations demandées. Nous souhaitons juste savoir où en est la vie du projet, tout simplement ».

article suivant

A l'Ourika, trois morts dans l’effondrement d’une maison en argile

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.