Gargarate: Le porte-parole de l’ONU redoute «une reprise des hostilités» – Telquel.ma

Gargarate: Le porte-parole de l'ONU redoute «une reprise des hostilités»

Les forces de sécurité marocaines et le front séparatiste du polisario« ont maintenu leurs positions à environ 120 mètres les unes des autres » dans la région de Gargarate selon l'ONU qui redoute « une reprise des hostilités, avec un risque d'implications régionales. »

Par

Poste frontalier de Bir Gandouz situé dans la région de Gargarate. Crédit: DR
Crédit: DR

Selon le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric, des « forces de sécurité » marocaines et le Polisario « ont maintenu leurs positions à environ 120 mètres les unes des autres » malgré les efforts de médiation de la Minurso (mission de l’ONU au Sahara), rapporte l’AFP. Les Nations-unies redoutent « une reprise des hostilités, avec un risque d’implications régionales », a averti le porte-parole le 7 septembre.

La Minurso a déployé sur place des observateurs militaires non armés. Des responsables de l’ONU « ont entamé un dialogue avec les parties et les pays directement concernés pour conseiller la retenue et identifier les possibilités de résoudre cette crise », a ajouté Dujarric. Il a précisé que le Maroc avait entamé des travaux de construction d’une route et que le Polisario « s’y oppose ». Ce face-à-face se déroule au-delà du mur de défense, une barrière de sable bâtie sur près de 2 500 kilomètres.

Le Maroc justifie sa présence dans cette zone par une opération anti-contrebande et a annoncé le 1er septembre son intention de poursuivre cette opération. Rabat maintient que ses activités sont conformes à l’accord de cessez-le-feu. Cité par l’agence de presse espagnole EFE, un responsable marocain a soutenu jeudi 1er septembre qu’aucun équipement militaire n’a été utilisé durant l’intervention. Cette même source a également assuré qu’aucun membre des Forces armées royales n’a participé à l’opération.

Lire aussi : Gargarate : le Maroc asphalte une route pour « mettre fin » à la « contrebande »

Les Nations unies ont indiqué début août préparer une « proposition formelle » pour relancer les négociations sur le Sahara , qui sont actuellement dans l’impasse.

Lire aussi : Gargarate: Le chef de la Minurso a rencontré les séparatistes du Polisario

(Avec agences)

article suivant

Après le président, le Conseil de la concurrence retrouve 12 nouveaux membres

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.