Martinique: le présumé jihadiste marocain en cavale a été arrêté

Le Marocain Rachid Rafaa, présumé jihadiste assigné à résidence en France et poursuivi par le Maroc, était en cavale, depuis le 27 juillet. Il a été arrêté le 21 août.

Par

Crédit : Gendarmerie française.

En Martinique, Rachid Rafaa, le présumé jihadiste marocain disparu depuis le 27 juillet a été arrêté le 21 août, annonce la chaîne La 1ère. Cet informaticien originaire de Marrakech était considéré comme fugitif puisque les autorités avaient constaté qu’il s’était « soustrait au contrôle de sa présence dans l’hôtel du Morne-Rouge où il réside depuis deux ans », explique le site de la chaîne.

L’homme est soupçonné d’entretenir des liens avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). « Il lui est reproché d’avoir joué un rôle actif pour faciliter les communications sur Internet au sein de la nébuleuse terroriste », poursuit la chaîne. C’est pour cette raison qu’il est poursuivi par la justice marocaine. Mais la Cour européenne des droits de l’Homme a exhorté la France à rejeter la demande du Maroc (Rachid Rafaa dit avoir été torturé en prison au Maroc en 2009).

Lire aussi : Risque de torture oblige, la justice européenne refuse l’extradition d’un terroriste marocain

Toujours selon la même source, depuis deux ans, l’homme est obligé de se présenter à la brigade de gendarmerie du Morne-Rouge, et de limiter ses déplacements au territoire de cette commune martiniquaise. Ni jugé, ni condamné, il ne porte pas non plus de bracelet électronique.