En détention, le boxeur Hassan Saada déclaré forfait à Rio

Accusé d’agressions sexuelles au Brésil et placé en détention provisoire, le boxeur marocain Hassan Saada a été déclaré forfait. Le ministère de tutelle reste silencieux.

Par

Hassan Saada crédit AFP

L’affaire Hassan Saada continue de défrayer la chronique. Placé, le 5 août, en détention provisoire pour d’une durée de 15 jours, le boxeur marocain, accusé d’agressions sexuelles contre deux femmes de chambres, a été déclaré forfait le 6 août, selon Associated Press. Le boxeur marocain Mohamed Rabii, présent dans le village olympique à Rio, a affirmé que Hassan Saada avait été libéré le 6 août. Une rumeur, largement relayée sur les réseaux sociaux, qui s’est révélée infondée.

Du côté du ministère de la Jeunesse et des sports, c’est silence radio. Contacté à plusieurs reprises par Telquel.ma, Lahcen Sekkouri n’a pas répondu à nos appels. Quant à la Fédération marocaine royale de boxe (FMRB), elle a diffusé samedi 6 août un communiqué défendant la présomption d’innocence du boxeur marocain. « Suite aux informations concernant le boxeur Hassan Saada, arrêté ce vendredi 5 août, et accusé de harcèlement sexuel sur deux femmes de ménage du village olympique, la FRMB estime que tout accusé est présumé innocent jusqu’à ce que le délit soit prouvé », explique le communiqué.

Et d’ajouter : « Nous attestons que deux boxeurs témoins étaient présents dans le studio au moment des présumés fait et que les portes étaient ouvertes, aucun bruit ni aucune plainte n’ont été entendus. » Quant à Hassan Saada, il « déclare sur l’honneur que le personnel d’entretien est passé et a demandé des Pins qui leur ont été offerts. Il ne comprend pas les faits reprochés », poursuit le communiqué.

article suivant

Enass, un nouveau média pour les “sans-voix” au Maroc