Les manuels scolaires d'éducation islamique ne changeront pas d'intitulé

Les manuels scolaires d'éducation islamique ne changeront pas d'intitulé, indique Fouad Chafiqi, directeur des curricula et des programmes scolaires au ministère de l’Éducation nationale. Même son de cloche du côté d'Abdelilah Benkirane.

Par

Une classe de primaire. Crédit : Yassine Toumi.

Clap de fin autour du cafouillage qui entoure l’appellation des manuels scolaires. Les manuels scolaires de cette matière ne changeront pas d’intitulé en passant de « éducation islamique » à « éducation religieuse », contrairement à ce qu’ont relayé plusieurs médias. Fouad Chafiqi, directeur des curricula et des programmes scolaires au ministère de l’ Éducation nationale est catégorique : « Il n’y aura pas de changement d’appellation de la matière d’éducation islamique ». Et d’ajouter : «  Il y a eu une confusion, la correspondance que nous avons envoyée [ le 3 juin, NDLR] à ce propos portaient sur la refonte du contenu ayant des références religieuses dans les manuels scolaires en général et pas uniquement dans les manuels d’éducation islamique ». Toutefois, notre source n’a pas fourni de plus amples détails sur les changements qui seront apportés au niveau du contenu.

Contacté par Alyaoum24, le chef du gouvernement a nié, le 28 juin, qu’une décision de changement d’intitulé des manuels d’éducation islamique ait été prise. Benkirane affirme avoir appelé le ministre de l’Éducation nationale et que ce dernier lui a indiqué « qu’il n’y a aucune décision qui a été prise à ce sujet », selon le site d’information. L’association des enseignants de l’éducation islamique s’est empressée le 25 juin d’envoyer une lettre « de demande d’explication  » sur la révision de l’intitulé de la matière à Rachid Benmokhtar, ministre de l’Éducation nationale. L’association s’est dite « étonnée  » et « mécontente  » d’une telle décision.

Il est à rappeler que la décision de refonte de l’éducation religieuse dans les manuels scolaires a été impulsée par le roi lors du conseil des ministres qui s’est tenu le 6 février à Laâyoune. Mohammed VI a donné ses instructions aux ministres de l’Éducation nationale et des Habous et affaires islamiques, insistant sur la nécessité de revoir l’enseignement religieux, en passant par une révision des programmes et des manuels. Tout cela en accordant « une grande importance à l’éducation aux valeurs de l’islam tolérant dans le cadre du rite sunnite malékite qui prône le juste-milieu, la modération, la tolérance et la cohabitation avec les différentes cultures et civilisations humaines » précise un communiqué du cabinet royal.

Le ministère de l’ Éducation a annoncé de son côté, en juin, une vaste opération de révision de 147 manuels qui devraient être prêts d’ici la rentrée 2016. Ces livres scolaires seront expurgés de références sexistes, rétrogrades ou réductrices, notamment envers les personnes handicapées.

Lire aussi : La révision de l’enseignement religieux en trois points

article suivant

Ce qu'il faut retenir du réquisitoire du procureur

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.