Le gouvernement revoit (légèrement) l'âge de départ à la retraite

Le gouvernement fait une concession aux syndicats en ramenant à six mois au lieu d'une année l'augmentation graduelle de l'âge de départ à la retraite.

Par

La Commission des finances à la Chambre des Conseillers. Crédit : Rachid Tniouni.

Les trois projets de loi relatifs à la réforme des régimes civiles de la retraite ont été adoptés à la commission des finances à la Chambre des conseillers le 27 juin par 7 voix pour, 4 voix contre et 3 abstentions. Ces trois projets de loi ont par la suite été votés le 28 juin en séance plénière à la Chambre des conseillers. Ils ont connu un amendement, notamment en ce qui concerne le mode de calcul du départ de l’âge à la retraite.

Le gouvernement et les partis de l’opposition se sont mis d’accord afin de ramener à six mois au lieu d’une année l’augmentation de l’âge de départ à la retraite, fixé par le projet de loi à 63 ans. Le gouvernement a expliqué que ceux qui sont nés avant 1957, partiront à l’âge de 60 ans à la retraite. Ceux qui sont nés en 1957, partiront à l’âge de 60 ans et 6 mois. Ceux qui sont nés en 1958 partiront, eux, à 61 ans. Ceux qui sont nés en 1959 partiront à 61 ans et six mois. L’âge de départ à la retraite à l’âge de 63 ans sera appliqué à ceux qui sont nés en 1962 et plus.

Cette séance de vote a été boycotté par les groupes syndicaux de l’Union marocaine des travailleurs (UMT) et de la Confédération démocratique du travail (CDT). De même, Azeddine Zekri parlementaire à la deuxième chambre, a décidé de démissionner de son poste au bureau de la commission des finances « à cause de l’ingérence du gouvernement envers le Parlement. »

 

article suivant

Élection des membres de la Chambre des Conseillers : le dépôt des candidatures du 24 au 27 septembre