Aïcha devient un personnage de livre pour enfants

Aïcha devient un personnage de livre pour enfants

Langages du sud créés par Patricia Defever Kapferer en 2013, lancent deux nouvelles collections jeunesse intitulées Aïcha découvre et Aïcha raconte.

Par

Aicha // Illustration Mohamed Elkho et Saad Errachide

Le petit personnage emblématique des publicités en dessin-animé quitte les pots de confiture et de tomates pour investir le monde de l’édition. Aïcha découvre et Aïcha raconte sont deux livres qui relatent les aventures d’Aïcha, une petite fille à la découverte des villes, curieuse de son environnement et des traditions de son pays.

Les deux premiers numéros de la collection Aïcha découvre disponibles en version française et arabe racontent, de façon ludique, les périples du personnage dans les villes impériales de Meknès et Rabat. Six autres titres sont en préparation pour la fin de l’année 2016, dont la découverte de la ville de Marrakech. Aïcha raconte met de son côté en scène la vie de cette petite fille et ses questionnements quotidiens. Quand elle demande l’avis des professionnels et donne des conseils aux enfants sur l’environnement et l’artisanat par exemple. Ces collections, vendues 17,5 dirhams l’unité, ont pour objectif la pédagogie et l’apprentissage de la lecture de manière ludique.

Marie-Pascal Rauzier, auteure de cette nouvelle série et installée au Maroc depuis neuf ans, dit avoir eu l’idée de ces collections, il y a un an et demi à Sidi Moumem : «J’y étais dans le cadre d’une journée associative enfants, où ils pouvaient pratiquer du trapèze et d’autres jeux sportifs. Il y avait aussi un minibus rempli de livres, et j’ai remarqué deux petites filles qui n’arrêtaient pas de faire des allers-retours dans le minibus. Quand je me suis approchée, j’ai vu qu’elles dévoraient des yeux Martine à la ferme. Ça m’a fait de la peine. Je voulais que ces petites filles suivent les aventures d’un personnage marocain, auquel elles pouvaient s’identifier»À la question de savoir s’il y aura des déclinaisons en langue berbère et amazighe, l’éditrice affirme « y réfléchir », elle en concertation avec son équipe.

article suivant

Athlétisme: Le patron du PSG, Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour "corruption active"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.