E-commerce : Les Marocains font désormais leur shopping sur smartphone

E-commerce : Les Marocains font désormais leur shopping sur smartphone

Qui sont ces Marocains qui font leurs emplettes sur mobile ? Qu’achètent-ils ? Que représente ce nouveau mode de consommation dans le secteur en pleine croissance du e-commerce ?

Par

Surprise : l’ordinateur n’est plus l’outil privilégié des Marocains pour faire des achats en ligne, si l’on en croit les données recueillies par Kaymu sur sa plate-forme et rendues publiques le 25 mai. Le rapport nous apprend que 56% des commandes de Kaymu se font désormais via un téléphone mobile. Si elles ne permettent pas de conclure de manière absolue sur les habitudes des consommateurs en lignes, les données publiées par la marketplace en ligne, appartenant au groupe Rocket Internet (Jumia, Hellofood, Lamudi) informent sur une tendance générale.

En étudiant l’évolution de la consommation sur une durée d’un an, du 1er mai 2015 au 22 mai 2016, le site de vente en ligne a observé une inversion des tendances. Alors que 60% des visites se faisaient sur ordinateur entre mai 2014 et mai 2015, c’est le mobile qui l’emporte cette année, enregistrant 55% des visites. Et la tendance continue de progresser.

Ce mois-ci, ce sont 73% des commandes qui provenaient d’un téléphone portable. Il est également à noter que si la plupart des visites se font sur le site mobile de Kaymu, à hauteur de 16.000 personnes par jour, c’est sur l’application que les achats se concrétisent le plus.

Mais qui sont ces acheteurs ultra-connectés ? Le Maroc, qui compte 15 millions d’utilisateurs de smartphones, continue d’être marqué par la fracture numérique. Le consommateur de M-commerce est définitivement urbain, et plus particulièrement le consommateur casaoui. L’étude de Kaymu rapporte que 57,5% des clients mobiles vivent à Casablanca, alors qu’ils ne sont que 8% à Rabat et 6% à Marrakech.

Les femmes marocaines ne sont pas encore convaincues par cette nouvelle manière de faire du shopping puisque 79% des consommateurs mobile sont des hommes, contre 58% sur ordinateur. Et dans la bataille de la pomme contre le petit robot vert, c’est ce dernier qui gagne étant donné que  90% du trafic se fait sur Android.

Côté produits, c’est assez logiquement la mode masculine qui l’emporte, notamment les montres et les T-shirts. Les objets high-tech, quant à eux, continuent d’être achetés en priorité sur PC ou Mac.

«Le profil type livré par cette étude, principalement homme et très urbanisé, est assez réducteur quant à la diversité des profils ouverts à l’achat en ligne» précise le P-DG du site Sevan Marian. Selon lui, c’est la preuve que le marché n’en est qu’à l’état embryonnaire et qu’il va continuer à se développer. Une expansion facilitée par la politique de paiement de l’entreprise qui propose le règlement cash à la livraison, mais qui montre aussi que le paiement en ligne tarde à s’imposer au Maroc.

  Lire aussi : E-commerce : Portrait robot du cyberacheteur marocain

Par Lina Rhrissi

article suivant

Abdelmadjid Tebboune est le vainqueur des élections présidentielles

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.