E-commerce : Portrait robot du cyberacheteur marocain

Qu'est-ce que les Marocains achètent en ligne? Que représente  un secteur en pleine croissance, mais freiné par les commandes non validées et la persistance du paiement à la livraison? le site Kaymu livre ses chiffres.

Par

Le site Kaymu prévoit une croissance de 60 % du marché de l’e-commerce au Maroc dans les années à venir, selon un rapport sur les tendances de ce marché en 2015 et les prévisions de 2016, communiqué le 26 octobre par la plateforme de commerce en ligne.

Sans surprise, ce sont les tranches d’âges les plus jeunes qui utilisent le plus les sites de e-commerce. Plus de 70 % des cyberconsommateurs sont âgés entre 18 et 34 ans, le cœur de cible de ces services. Sans surprise également, on, apprend que les plus gros clients se trouvent dans les grands axes économiques du Maroc, Casablanca principalement (39 % des clients), Rabat (18 %) et Marrakech (10 %).

Les hommes battent les femmes concernant le shopping online (58 % contre 42 %), cela étant cet écart devrait s’estomper car « le taux de conversion moyen entre les deux sexes est à peu près semblable  », peut-on lire dans le rapport détaillé.

La plupart des cyberconsommateurs semblent être plutôt geeks, l’achat de produit high-tech arrivant en pôle position. Il est suivi des vêtements et chaussures puis des bijoux, montres et enfin des accessoires de cuisine. Le produit dont les consommateurs sont les plus friands, c’est le smartphone, roi des requêtes de recherche au Maroc liées au e-commerce. « Téléphone Maroc » est ainsi le mot clé le plus recherché cette année sur la plateforme Kaymu, note le rapport. A l’instar des tendances de marché mondiales, Kaymu prédit une croissance encore plus importante du marché des phablettes, ces téléphones à la diagonale d’écran très large.

Plus généralement, « les faits montrent que les internautes au Maroc sont surtout intéressés par la recherche des offres d’emploi, suivis par l’achat des produits électroniques et des téléphones portables », constate le rapport. Les Marocains font leurs achats en ligne a partir de midi jusqu’à tard la nuit, mais plus rarement le matin.

95 % paient encore à la livraison

Si le mobile a de plus en plus le vent en poupe, ils sont encore 55 % à faire leurs courses sur leur ordinateur fixe (55 %, contre 36 % sur smartphone). Il est intéressant de noter que les acheteurs mobiles sont équipés en terminaux androïd, principalement les modèles Samsung (près de 25 %), suivi de iOs (iPhone 14 % et iPad 6 %). Les analystes de Kaymu prévoient une « augmentation » rapide du trafic grâce à l’utilisation croissante de la 4G au Maroc.

Le constat le moins positif concerne le mode de paiement : plus de 95 % des Marocains règlent leurs achats à la livraison, et ne sont donc qu’une minorité à faire confiance au virement bancaire, au paiement par Amana et aux cartes de crédit. Autre frein au secteur, à en croire les chiffres de Kaymu, le fait que 60 % des commandes sont non-confirmées. « Certains visiteurs en ligne ajoutent des produits au panier mais ne confirment pas leur commande », notent les rédacteurs du rapport.

Malgré cela, le marché du e-commerce au Maroc est « en pleine expansion » et Kaymu affirme que les transactions vont croître de 60 % dans les prochaines années, selon ses prévisions.

Le Maroc compte près de 17,3 millions d’utilisateurs d’internet, soit un taux de pénétration de 50,4 %, rappelle le site de e-commerce.

Kaymu s’est reposé sur les données collectées sur sa propre plateforme, extrapolant sur les tendances générales du marché. L’entreprise ne révèle pas en détail sa méthodologie, mais ces chiffres constituent des indicateurs intéressants, dans la mesure ou Kaymu est sous le giron du groupe leader Rocket Interactive, regroupant entre autre le  site de e-commerce Jumia.

 Lire aussi : Kaymu, success story du e-commerce en Afrique









La version détaillée de cette recherche peut être trouvée sur le site Kaymu

article suivant

"Arabiyat" : ode aux femmes arabes en dix films

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.