GL Events aménagera le site de la COP22 pour 451 MDH

Le comité d'organisation de la COP22 et le groupement mené par GL Events trouve un accord pour l'organisation de la COP22 qui se tiendra en novembre 2016 à Marrakech.

Par

De gauche à droite: M Said Mouline, Chef du pôle partenariat public/privé, Mme Hakima El Haité Envoyée spéciale pour la mobilisation, ministre déléguée à l'Environnement, M Abdelâdim Lhafi Commissaire de la COP22, Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts, M Aziz Mekouar, Ambassadeur pour la négociation multilatérale et M Driss El Yazami, Chef du pôle de la société civile.

Après des négociations qui ont duré plusieurs jours, le comité de pilotage de la COP22 et le groupement mené par GL Events, resté seul en lice pour l’aménagement du site Bab Ighli, ont finalement trouvé un accord. La commission chargée de l’étude des dossiers reçus dans le cadre de l’appel d’offre « a finalement décidé de retenir l’offre de GL Events pour un montant de 451 millions de DH TTC », affirme le pôle communication de la COP22 sur son compte Twitter.

Les discussions ont dû être serrées surtout que l’offre financière initialement formulée par GL Events et ses partenaires était « jugée excessive par rapport à l’estimation effectuée par le maître d’ouvrage ».

Lire aussi : COP22 : GL Event appelée à revoir son offre financière, jugée “excessive”

Un village va naitre

Maintenant que le groupement mené par GL Events est retenu définitivement, il a la charge de créer tout un village pour accueillir cet événement. Le site sera aménagé sur une superficie de 25 hectares. Quatre zones sont définies. La plus importante est la zone bleue placée sous le contrôle de l’ONU avec ses espaces extérieurs. Elle sera d’une superficie totale de 140 000 m² dont 80 000 m² à 100 000 m² construite et accueillera 13000 participants accrédités par les Nations Unis. Deux autres zones (Société civile et innovations) sont prévues d’une superficie totale de  10 000 m² à 12 000 m²  chacune. La dernière zone est celle des espaces extérieurs communs. Le gouvernement exige que tous les aménagements à réaliser sur le site de Bab IGHLI soit certifié ISO 20121. Et ce n’est qu’un aperçu du détail exigé. L’ensemble des travaux et prestations doit être finalisé au 15 octobre 2016 pour que le site de Bab-Ighli et ses 4 zones soient opérationnels en novembre.