La Banque mondiale baisse ses prévisions de croissance pour le Maroc à 1,7%

La prévision de croissance du PIB marocain s'établirait selon la Banque mondiale à 1,7% pour 2016, contre 2,7% annoncée quatre mois plus tôt.

Par

DM

Un nouveau chiffre sur la croissance qui confirme l’essoufflement de l’économie marocaine en 2016. La Banque mondiale a réduit de 1 point ses prévisions de croissance pour le Maroc. L’institution de Bretton Woods table désormais sur une croissance du PIB de 1,7%, contre 2,7 % avancé en janvier dernier. C’est le deuxième organisme qui baisse ses pronostics pour le royaume en une semaine. Le 12 avril, le Fond monétaire international (FMI) faisait état d’une prévision de croissance de 2,3% en 2016, contre 3,1% auparavant prévu

Si les prévisions de la Banque mondiale sont moins optimistes que celles du FMI , elles demeurent cependant supérieures aux prévisions élaborées par des organismes nationaux : 1% prévu par Bank Al-Maghrib, 1,2%  pour le Centre marocain de conjoncture (CMC) et 1,3% émanant du Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Seul le gouvernement campe sur sa prévision de 3% annoncée dans le cadre de la loi de Finances 2016. La seule réaction de la part du gouvernement est venue d’Abdelilah Benkirane qu’il «préfère plutôt prendre en considération des prévisions plus positives, formulées récemment par le FMI».

Lire aussi: Croissance 2016. Les paris sont ouverts

Lire aussi: Lahlimi : «2016 va être mauvaise, 2017 le sera encore plus»