Jouahri crée une commission pour soutenir le financement des entreprises

Jouahri crée une commission pour soutenir le financement des entreprises

Après une année 2015 marquée par la décélération du rythme de croissance du crédit bancaire, le gouverneur de la Banque centrale crée une commission dédiée au soutien du financement des entreprises en général et des TPME (très petite et moyenne entreprise) en particulier.

Par

Abdellatif Jouahri. Crédit: Yassine Toumi.

La Wali de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri met en place une commission qui aura pour principales missions la proposition d’un plan d’action et des mesures concrètes pour le soutien du financement des entreprises en général et des TPME en particulier. La commission comprend la Banque centrale, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM). Cette décision a été prise, mardi 26 janvier à Casablanca lors d’une rencontre avec le patronat et les banquiers sous le thème: « Comment renforcer la compréhension entre les banques et l’entreprise ?». Il s’agit d’une mesure d’urgence puisque 2015 a été marquée par une forte décélération du rythme de croissance du crédit bancaire, malgré deux baisses successives du taux directeur de 50 points de base.

Lire aussi: Abdellatif Jouahri confirme la crise du crédit

Le repli du rythme de croissance des prêts avait donné du fil à retordre au gouverneur de la Banque centrale. Jouahri avait exprimé ouvertement en décembre 2015 son inquiétude face à cette épineuse situation lors du dernier Conseil de Bank Al-Maghrib. Il avait même déclaré qu’il comptait tenir au titre de cette année une réunion avec GPBM et la CGEM. C’est désormais chose faite. Les établissements de crédit devraient désormais assumer leur responsabilité face au repli de l’évolution des prêts bancaire. Même si aussi bien le gouverneur que les patrons de banques infirment une frilosité vis-à-vis des dossiers de crédits en avançant le faible taux de rejet de dossiers, le refus d’une demande de prêt pourrait toujours se faire avant même la requête officielle.

Lire aussi : Pourquoi les entreprises boudent les banques

 

article suivant

Rendez-vous avec l'histoire pour les Berkanis

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.