Samira Sitail a voulu « perturber la politique gouvernementale » selon Benkirane

Selon le chef du PJD, la journaliste a dû arrêter ses « perturbations» après avoir été « avertie par le palais».

Par

La directrice de l'information de 2M, Samira Sitail. Credit: DR
La directrice de l'information de 2M, Samira Sitail. Credit: DR

Lors du  Conseil national du PJD, qui s’est tenu le 9 janvier, le secrétaire général du parti, Abdelilah Benkirane s’en est pris à la directrice de l’information de 2M, Samira Sitail, qu’il a accusé d’avoir essayé  « perturber la politique gouvernementale » au profit d’adversaires qu’il n’a pas souhaité nommer.  Il a ensuite affirmé que celle-ci a dû arrêter ses « perturbations » après avoir été « avertie par le palais (royal, ndlr) ».

Benkirane a ensuite rappelé que le roi Mohammed VI avait empêché la dissolution du parti de la lampe suite aux attentats du 16 mai. Le souverain a, selon le chef du PJD, aussi permis au parti de gagner les elections législatives en 2011 grâce au discours du 9 mars de la même année.

Lire aussi : Les promesses du 9 Mars ont-elles été tenues ?

Pour rappel le chef du gouvernement et la journaliste entretiennent des relations tumultueuses. Abdelilah Benkirane s’en était pris à la journaliste lors d’un discours en 2014 dans lequel il avait affirmé que la journaliste « versait des larmes en le suppliant et en l’exhortant » lors d’une conversation téléphonique en 2011, avant son arrivée à la tête du gouvernement. Une attaque que Samira Sitail avait qualifiée de « harcèlement psychologique ». En 2003, suite aux attentats du 16 mai, Samira Sitail avait affirmé que « les responsables du PJD font l’apologie de ces groupuscules radicaux, qui aujourd’hui agissent sur le terrain  ».

article suivant

Le pape François bientôt en visite officielle au Maroc ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.