Casablanca : Une manifestation d'enseignants stagiaires violemment réprimée

Les forces de l'ordre ont dispersé par la violence une mobilisation des enseignants stagiaires qui s'est transformée en manifestation à Casablanca.

Par

Ils étaient 800 enseignants stagiaires selon les autorités et 2000 selon les organisateurs à s’être rassemblés, ce jeudi 7 janvier, pour un sit-in à Casablanca sur la place Maréchal à Casablanca, à l’appel de la commission nationale des enseignants stagiaires. Cette dernière réclame le retrait de deux décrets adoptés par le Ministère de l’Éducation le 8 octobre 2015.

Mais lorsque les enseignants stagiaires ont transformé le sit-in en marche, les forces de l’ordre sont intervenues,  pour réprimer par la force la manifestation qui avait immobilisé l’avenue des F.A.R, a constaté notre photographe sur place. Une dizaine de manifestants a été blessée dont trois sérieusement, selon la même source. Aucun bilan sur d’éventuel blessé côté force de l’ordre n’a pour le moment été fourni.

enseignant chomeur © Yassine Toumi 1

Crédit : Y. Toumi

Les enseignants-stagiaires protestaient contre les deux décrets. Le premier décret a mis un terme à l’intégration automatique des professeurs stagiaires, à l’issue de leur année de formation dans les centres régionaux des métiers de l’enseignement et de la formation (CRMEF) dans la fonction publique, en vigueur depuis l’indépendance. A la place, il a instauré un concours de sortie permettant l’accès à l’enseignement dans le public.

Les enseignants stagiaires considèrent cette mesure injuste : «  l’accès aux centres de formation se fait déjà après une présélection puis un concours écrit et oral » rappelle Mustapha Aït Belkacem, membre de la commission nationale des enseignants stagiaires, dans une déclaration à Telquel.ma. Et d’ajouter « que vont devenir les stagiaires qui ne réussiront pas le concours de sortie ? Ils seront poussés au chômage ou à travailler dans le privé ».

Quant au second décret mis en cause, il réduit de moitié la bourse des enseignants stagiaires qui passe de2 454 dirhams à 1 200 dirhams. A signaler que d’autres mouvements de protestation ont été organisés dans d’autres villes (Marrakech, Tanger, Inzegane).

Lire aussi : Les enseignants stagiaires sur les pas des étudiants en médecine ?

Lire aussi : Deux manifestations de professeurs stagiaires dispersées par les forces de l’ordre

sit in enseignant chomeur © Yassine Toumi

Crédit : Y. Toumi

enseignat chomeur © Yassine Toumi 4

Crédit : Y. Toumi

 

enseignat chomeur © Yassine Toumi 3

Crédit : Y. Toumi

enseignat chomeur © Yassine Toumi 5

Crédit : Y. Toumi

article suivant

La Fondation des musées fait appel à des experts chinois pour restaurer ses oeuvres

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.