Ramid défend le mariage des mineures

Pour le ministre de la Justice l’interdiction de ce type mariage peut créer « de graves problèmes ».

Par

Mustapha Ramid
Mustapha Ramid, ministre de la Justice. Crédit : Rachid Tniouni

Dans un entretien accordé au quotidien Akhbar Al Yaoum, le ministre de la Justice a tenu a défendre le mariage des mineurs qui pourrait augmenter suite à l’approbation par les Parlementaires d’une loi prolongeant de cinq ans la reconnaissance des  mariages conclus par fatiha . Dans cette interview, le ministre de la Justice explique que « le mariage des mineures est  autorisé dans l’intérêt des ces filles  ». Ramid note également que la majorité des cas des mariages de mineures autorisés le sont « pour légaliser les unions de fait conclues par fatiha  ».

Le responsable PJDiste, dit comprendre la « bonne volonté  » de ceux qui s’opposent fermement au mariage de ces filles mineures, mais, explique que ces dernières « se trouvent dans une situation d’illégalité ; ce qui menace leur intérêt et celui de leurs enfants si elles en ont ». Pour Mustapha Ramid, interdire ces mariages de fait « peut donc  créer des problèmes plus graves comme une perte des droits des enfants ainsi que ceux de leurs mères ».

Lire aussi : Benkirane : « Beaucoup de filles mineures se marient de leur plein gré »

Répandus aussi dans les grandes villes

Dans cet entretien, le ministre a également rejeté l’idée selon laquelle ces mariages par fatiha sont un phénomène essentiellement rural précisant qu’ils sont également répandus à Rabat ou à Casablanca.

Lire aussi : Dans certaines régions du Maroc, 83 % des mariées sont mineures

Il  ajoute qu’il y a même deux catégories de personnes qui recourent fréquemment à ce genre de mariage : les Sahraouis qui quittent Tindouf et les « milliers » de migrants marocains qui cherchent des partenaires durant leurs vacances, soit  pour les emmener avec eux  soit pour les laisser au Maroc où ils pourront leur rendre visite lors de leurs voyages annuels.

Regarder notre reportage : Le poids du mariage coutumier dans les régions les plus enclavées

article suivant

Le médecin des Lions rassure sur la santé du trio Dirar-Amrabat-Da Costa

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.