Un juge antiterroriste savait que Daech allait cibler un concert de rock

Pour Marc Trevidic, Daech a pu grossir pendant trois ans jusqu'à ce qu'il devienne fort et puisse s'exporter.

Par

Marc Tervidic, ancien juge spécialisé dans l'antiterrorisme

Lors d’une émission sur la chaîne française France 2, le 14 novembre, l’ancien juge d’instruction au tribunal de Grande instance à Paris au pôle antiterroriste Marc Trevidic explique comment les attentats de Paris ont pu se produire. «Les gens qu’on avait arrêté en France pendant cette année nous affirmaient que l’Etat islamique ne rêve que d’une chose, c’est d’attaquer la France», annonce-t-il. Il ajoute même avoir interrogé une personne au mois d’août qui avait avoué que l’Etat islamique voulait cibler un concert de rock.

Selon ce juge spécialisé dans l’antiterrorisme,« la politique internationale a laissé grossir Daech pendant trois ans jusqu’à ce qu’il devienne un monstre». Pour Trevidic, «si les forces internationales lui avaient tapé dessus, il serait replié chez lui et ne pourrait pas s’exporter».