Ramid dément avoir promis la libération de Chekkouri

Ramid dément avoir promis la libération de Chekkouri

Mustapha Ramid a contredit les avocats de l'ancien détenu de Guantanamo, Younes Chekkouri qui affirment que le Maroc s'était engagé à ne pas l'emprisonner après son rapatriement.

Par

Le ministre de la Justice Mustapha Ramid a formellement démenti les propos avancés par les avocats du détennu Younes Chekkouri, emprisonné à Guantanamo pendant treize ans pour préparation et préméditation d’actes terroristes.

Sa défense avançait que le Maroc s’était engagé à ne pas arrêter le détennu, après son rapatriement en septembre dernier. Dans un entretien au New York Times, Me Crider, son avocate, exposait toute sa «préoccupation sur le  fait que la promesse explicite du gouvernement du Maroc sur la manière de traiter Younes n’ait pas été honorée.»

«Nous avons bien négocié avec Washington pour rapatrier Chekkouri ici au Maroc, mais nous n’avons jamais donné l’assurance qu’il serait libéré » a ainsi lancé Mustapha Ramid, lors d’une rencontre ministérielle à Rabat, avec son homologue américaine, Loretta Lynch, ce jeudi 5 novembre, dans des propos relayés par l’AFP.

Younes Chekkouri est actuellement détenu au sein de la prison de Salé, après avoir passé treize ans à Guantanamo. Selon les informations du site Wikileaks, Younes Chekkouri a fait ses armes à Damas puis en Afghanistan auprès des talibans en 1998 et s’est envolé en 2001 dans les montagnes afghanes. Lors d’un transfert à une prison pakistanaise, il était parvenu à s’échapper avant de se faire capturer et livrer aux autorités américaines. Il est accusé d’ atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et est en attente d’un prochain jugement.

article suivant

Les logorrhées d'El Othmani à Marrakech

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.