Le Maroc sauve trois militaires espagnols à Dakhla

Échoués au large de Dakhla, trois militaires espagnols revenant d’une formation au Sénégal ont été sauvés du naufrage grâce à l’aide des Forces aériennes marocaines.

Par

Mirage-F1 des FAR. Crédit: Crédit : Aminovich.

Alors qu’il s’apprêtait à atterrir aux îles Canaries, un hélicoptère de l’armée de l’air espagnole de type AS332 Super Puma s’est crashé au large de Dakhla, avec à son bord trois militaires, dans la nuit de jeudi à vendredi, rapporte le site espagnol defensa.com.

Alerté par le ministre de la Défense espagnol Pedro Morenés, Abdellatif Loudiyi, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Administration de la Défense nationale, a immédiatement demandé aux Forces aériennes marocaines de secourir les trois naufragés : un capitaine, un lieutenant et un sergent de l’armée ibérique.

L’avion espagnol était de retour d’une mission de formation au Sénégal avant qu’il n’atterrisse une première fois à Nouadhibou, en Mauritanie. Après son escale, l’avion a cessé d’émettre un signal radar, le 22 octobre à partir de 15 heures, alors qu’il se trouvait à 72 kilomètres au sud-ouest de Dakhla. Dans la soirée, un avion de type F-18 et un hélicoptère de l’armée de l’air marocaine ont réussi à localiser l’appareil, à moitié immergé, d’où les naufragés ont lancé plusieurs fusées de détresse.

Les trois rescapés ont finalement été rapatriés à Dakhla, notamment grâce au coup de main d’un pêcheur marocain alerté par les forces de l’air. De son côté, le ministère de la Défense espagnole a, via son compte Twitter, remercié « le gouvernement marocain pour sa collaboration ».

article suivant

Les 10 commandements de la CGEM pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement