Les Marocains non-musulmans contraints de pratiquer leur culte dans la discrétion

Les Marocains non-musulmans ne peuvent pas pratiquer leur culte librement selon un rapport du département d’État américain.

Par

Un chrétien d'Orient égrenant son chapelet dans une église.
Crédit : AFP

Le département d’État américain vient de publier son rapport sur la liberté de culte dans le monde. Selon celui-ci, au Maroc, il existe 99 % de musulmans sunnites et seulement 1 % qui sont de confession diverse (christianisme, bahaïsme, chiisme ou encore judaïsme). Concernant les Marocains de confession juive, il en existe entre 3000 à 4000 parmi lesquels 2500 vivant à Casablanca. « Malgré quelques plaintes pour antisémitisme, la population marocaine de confession juive vit de manière sereine partout dans le pays », révèle le rapport.

Les autres minorités sous-pression

Tout comme l’année 2013, la situation des Marocains de confession chrétienne, bahaï’i ou chiite pratique toujours leur religion de manière cachée. Le rapport explique que les chrétiens marocains, qui sont entre 4000 et 8000 et pour la plupart amazighs, préfèrent ne pas dévoiler leur religion et ne se rendent pas dans les églises qui sont pourtant légion au Maroc. Et d’ajouter que « même les chrétiens marocains font objet de pression ou de harcèlement de la part des autorités ». Une situation qui a été révélée par la même institution en 2013.

Même constat pour les Marocains de confession chiite, dont le chiffre n’est pas révélé, ou ceux de confession bahaï qui avoisinent les 500 personnes et sont concentrés en particulier à Tanger. Pour ces Marocains des deux confessions, « ils ne disposent même pas de mosquées pour pouvoir effectuer leur prière ». 

 

article suivant

Munir El Kajoui signe à Malaga et rejoint trois autres joueurs marocains

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.