Badr Hari, le kickboxeur jet-setteur du web

Badr Hari, le kickboxeur jet-setteur du web

Hors des rings,  Badr Hari sait aussi profiter de la vie. En témoignent ses clichés postés sur les réseaux sociaux.

Par

Souvent en bonne compagnie, le boxeur marocain Badr Hari montre quotidiennement à ses fans qu’il y a une vie, en dehors des rings. Et ce dernier compte bien en profiter. Villas luxueuses, restaurants branchés et boites de nuits bondées, la vie de Badr Hari ressemble à une vie de jet-setter.

Les faits ne sont pas nouveaux: Badr Hari avait déjà prouvé son goût prononcé pour le luxe en offrant à sa maman, une Lamborghini dernier cri, en 2013, ou en s’exposant fièrement devant sa Ferrari, à une station essence. Ce week-end, la lumière s’est surtout portée sur Cristiano Ronaldo, star parmi les stars, venu se ressourcer auprès de son ami et ainsi profiter de quelques jours de repos pour faire la fête à Marrakech. Les deux acolytes ont pris des photos de leur séjour luxueux. Des photos dont  la presse s’est largement emparée

cricri

Quand Badr Hari « calme » les fans de Ronaldo

Le risque de ce genre de séjours « détente » est de se retrouver très vite confronté à des fans envahissants. Quand on connait à la fois la réputation du boxeur et celle, internationale, du footballeur, on comprend très vite l’affluence qui se créée autour d’eux. Une vidéo diffusée sur Youtube montre Badr Hari en train de calmer des jeunes garçons à l’entrée du Théatro à Marrakech. 

« Ne me faites pas honte,  j’ai dit à Ronaldo que le Maroc est un beau pays et qu’il a beaucoup de fans ici. Alors quand il se présentera, montrez-le lui. Mais écoutez-moi, écoutez-moi avec attention. Je le jure devant Dieu, si quelqu’un se conduit mal, je vais le frapper, ok ? Je le jure devant Dieu. » déclare ainsi le surnommé « Golden Boy ».

Rencontre avec Kadyrov

Le compte Instagram de Badr Hari et les réseaux sociaux en général sont des mines d’or d’informations. Au-delà de son amitié avec Cristiano Ronaldo, le boxeur à d’autres fréquentations un peu moins consensuelles. Au début du mois d’octobre 2015, le boxeur se prenait en photo avec Ramzan Kadyrov, président de la Tchétchénie accusé par les ONG  de commanditer et couvrir de multiples enlèvements et assassinats, tout sourire. Quelques mois plus tôt, le boxeur avait déjà présenté plusieurs clichés avec Kadyrov. Ces derniers semblent nouer une forte amitié.

kadyrov

Du ring au tribunal

Si Badr Hari est autant médiatisé, c’est aussi et surtout parce que l’homme compte à son actif plusieurs procès pour agression et quelques démêlées avec la police néerlandaise et marocaine. En 2013, Telquel.ma le classait parmi les personnalités qui ont compté dans le paysage médiatique. Nous décrions à l’époque la vie sulfureuse menée par le champion, avec un goût prononcé pour la bagarre (Le « Golden Boy » était notamment accusé agression et de violences avec préméditation contre un homme d’affaires, Koen Everink). Depuis cet épisode, l’homme semble néanmoins s’être calmé et participe à des sessions de rencontre avec des détenus marocains. En août 2015, le champion s’était servi de sa propre expérience en prison, en incitant les détenus à « garder espoir » et « se battre pour réaliser leurs rêves.»

Lire aussi : Badr Hari se rend en prison pour parler aux détenus.

Badr Hari, l’homme de buzz avant tout

On en oublierait presque qu’Hari est un boxeur. Sa vie privée, ses frasques judiciaires et quelques polémiques liées notamment à sa communication sur le net, on fait du champion un homme de buzz avant tout. Sa vie amoureuse, tout aussi tumultueuse, l’avait jeté en 2013 dans les bras d’un mannequin hollandais, accessoirement nièce de Johan Cruyff. Ce qui avait alimenté les pages people de certains tabloïds. Pour tenter de contrôler cette communication, Badr Hari est très présent sur les réseaux sociaux. Il sollicite ses fans et créé, autour de son personnage, une vraie communauté. En prenant des photos lors de son don du sang ou en postant des clichés de lui entouré de jeunes enfants, le boxeur soigne son image. Mais à trop s’exposer, on prend le risque d’en dévoiler trop sur ses amitiés, son entourage et tout ce qui peut porter à critiques. Sur son compte Instagram, Badr Hari compte plus de 475 000 fans. Quant à Facebook, plus d’un million de personnes ont déjà »liké »sa page.

article suivant

A 34 ans, Sanna Marin est désormais la plus jeune cheffe de gouvernement au monde

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.