Le Conseil consultatif de la famille a finalement été créé

Trois textes de loi ont été adoptés par le Conseil du gouvernement le 23 septembre. Ces textes sont relatifs à la stratégie nationale de l’emploi, le Conseil consultatif de la famille et au ministère des Affaires générales.

Par

Bassima Hakkaoui, ministre de la Solidarité. Crédit : Yassine Toumi.

Habituellement tenu les jeudis, le Conseil du gouvernement s’est réuni ce mercredi 23 septembre en raison des festivités d’Aïd El Kebir. Durant ce Conseil, un projet de loi et deux projets de décrets ont été adoptés par le gouvernement.

Le premier texte adopté par le Conseil du gouvernement est le projet de loi 78-14 proposé par la ministre de la Solidarité, Bassima Hakkaoui, a pour but d’instaurer le Conseil consultatif de la famille et de l’enfance, prévu par les articles 32 et 169  de la Constitution. Ce conseil doit, selon la Constitution, « assurer le suivi de la situation de la famille et de l’enfance, émettre son avis sur les plans nationaux relatifs à ces domaines, animer le débat public sur la politique familiale et d’assurer le suivi de la réalisation des programmes nationaux initiés par les différents département structures et organismes compétents ».

Le deuxième texte adopté par le Conseil du gouvernement est un projet de décret proposé par le ministre des Affaires générales, Mohamed El Ouafa. Le texte crée la division de la coopération internationale au ministère des Affaires générales.  Celle-ci sera chargée d’assurer le suivi et la coordination des politiques du gouvernement avec les institutions et ONG internationales.

Le dernier texte adopté par le Conseil du gouvernement est un autre projet de décret. Présenté par le ministre de l’Emploi, Abdeslam Seddiki, celui-ci instaure le Comité interministériel chargée de l’emploi. Cette institution, prévue par la Stratégie nationale de l’emploi (SNE), sera chargée de l’élaboration et de l’adoption du futur plan d’action de la SNE et de la supervision du second type d’instance dont la création est prévue par la stratégie : les Comités régionaux de l’emploi. Ces derniers seront responsables de préparer des « programmes pluriannuels et annuels ». Le financement de ces programmes sera décidé, en vertu de la SNE, dans le cadre du processus de préparation de la loi des Finances et sera affecté aux Fonds régionaux de l’emploi. Ces Fonds financeront « des politiques de bassins d’emplois ».

article suivant

PLF et nomination d’ambassadeurs au menu du Conseil des ministres présidé par Mohammed VI