Catherine Graciet collaborait sur le documentaire des deux journalistes expulsés en février

Le documentaire mentionné dans la lettre manuscrite de Catherine Graciet est le même que celui que réalisaient les deux journalistes français expulsés en février dernier, révèle le producteur du film, à Telquel.ma.

Par

Crédits: Capture YouTube

Le 15 février dernier, Jean-Louis Perez et Pierre Chautard réalisaient un documentaire au Maroc pour l’agence de presse audiovisuelle Premières Lignes et commandé par France 3 lorsqu’ils ont été arrêtés au siège de l’Association marocaine des droits humains (AMDH), avant d’être expulsés du territoire.

Fondateur de Premières Lignes, Paul Moreira confie que Catherine Graciet « a été consultante pour ce film. Elle n’a pas participé à l’écriture, mais nous a ouvert son carnet d’adresses et permis d’accéder à de nombreux intervenants. » Et d’ajouter, qu’« à ce titre elle a été rémunérée ».

Dans un contrat rédigé de la main de Catherine Graciet et révélé par BFM TV, Éric Laurent et Catherine Graciet s’engagent « à ne plus rien écrire sur le Royaume du Maroc  » et à « ne pas partager en aucune façon les documents et les informations en (leur) possession avec qui que ce soit ». Le document fait mention, en post-scriptum, d’un documentaire commandé par la chaîne France 3 qui ne contiendrait « aucune révélation ».

Paul Moreira assure que le documentaire mentionné dans la lettre contractuelle et le documentaire que réalisaient Jean-Louis Perez et Pierre Chautard est bien le même. Il confirme par ailleurs que la diffusion du documentaire est toujours prévue, mais que le film n’est pas encore terminé. « Tout va dépendre de la suite de l’enquête. Il se peut d’ailleurs que l’on intègre ces derniers rebondissements dans le documentaire  ». La date de diffusion reste, pour l’heure, inconnue.

article suivant

Agression d'une élève à Khouribga : après une vague de soutien au professeur, le père retire sa plainte

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.