Naufrage à Lanzarote : Trois ans de prison pour les Marocains passeurs

La justice espagnole a condamné à plus de trois ans de prison les trois Marocains organisateurs en 2012 de la traversée à l'origine de la disparition de huit migrants.

Par

Crédit : juantiagues/Flickr.

Premier jugement dans l’affaire du naufrage de l’embarcation près de Lanzarote en décembre 2012. Les trois Marocains présents dans la barque ont été identifiés comme étant des passeurs, plus précisément les « patrons » et le « percepteur », rapporte la presse locale. Jamal Zhouani, identifié comme étant le principal instigateur de la traversée, a été condamné à 3 ans et 6 mois de prison lors du procès qui s’est tenu le 16 juillet. Aziz Yasine et Aziz Zeroual écopent tous deux de trois ans et trois mois. D’après l’enquête espagnole, le dernier était chargé de récupérer l’argent des migrants : entre 400 et 500 euros par passager. Les trois coupables sont en détention provisoire depuis janvier 2013. La veille du jugement, le 15 juillet, le procureur avait recommandé des peines beaucoup plus lourdes : entre dix et huit ans de prison.

Lire aussi : Millionnaires, ils parcourent la Méditerranée pour sauver des migrants

Attention, les trois Marocains ne sont pas condamnés pour être responsables du naufrage. Un second procès devrait trancher la question. Plusieurs versions s’affrontent pour expliquer les circonstances et les raisons de l’accident. D’après la version officielle, la Guardia civil aurait heurté l’embarcation suite à un problème technique. Mais une vidéo de surveillance semble contredire cette version. Même si les images sont de mauvaise qualité, certains observateurs y voient les autorités espagnoles foncer volontairement sur la barque. Mais lors de ce premier procès, le ministère public signale tout de même que d’après son enquête, Jamaal Zhouani, à la vue de la patrouille de la Guardia civil, se serait caché au milieu des autres passagers, en laissant le gouvernail libre, ce qui « aurait pu faciliter le naufrage ».

La tragédie s’est déroulée le 13 décembre 2012. L’embarcation avait quitté les côtes marocaines pour atteindre l’Europe en arrivant sur l’île de Lanzarote. 25 migrants étaient à bord : sept personnes sont toujours portées disparues et le corps d’une autre a été retrouvé sans vie.

Lire aussi : Que deviennent les corps des migrants rejetés sur les côtes marocaines ?

article suivant

Pour Hassan Nasrallah, "Israël a fourni au Maroc les noms de dirigeants du Hezbollah"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.